Lettre ouverte : Des paroles… paroles… paroles

Lettre ouverte : Des paroles… paroles… paroles

Crédit photo : Pixabay

On voit de plus en plus de manifestants dans plusieurs pays demander aux gouvernements de réduire la pollution.

Sommes-nous vraiment sincères? Est-ce un discours hypocrite? Que ferions-nous si, demain, nos gouvernements rendaient certaines mesures obligatoires pour protéger la planète?

  • Interdiction des bouteilles d’eau en plastique pour des bouteilles réutilisables.
  • Pas de fruits et légumes provenant de l’étranger.
  • Compostage obligatoires pour tous nos déchets.
  • Interdiction des couches jetables au profit des couches en tissu réutilisables.
  • Échanger nos VUS véhicules utilitaires sport) et nos camionnettes pour des autos plus petites.
  • Interdiction des voyages en avion sauf pour le travail. Adieu Cuba et cie!
  • Interdiction des climatiseurs de toutes sortes.

Ce ne sont que de petits exemples, mais sommes-nous vraiment prêts à faire des compromis dans nos vies?

Il faut arrêter de faire l’autruche et réaliser que les gouvernements ne seront plus jamais efficaces à enrayer la pollution si les populations ne s’y engagent pas et si on refuse de changer nos habitudes.

 

Angèle Carbonneau

Salaberry-de-Valleyfield

 

Commenter cet article

avatar