L’expérience d’une vie aux Jeux olympiques

L’expérience d’une vie aux Jeux olympiques

Ève-Marie Déry posant fièrement devant les anneaux olympiques.

Crédit photo : Gracieuseté

Même si elle ne faisait pas partie de la compétition officielle, la cheerleader Ève-Marie Déry dit avoir vécu «deux semaines de fou» à PyeongChang. Elle gardera d’ailleurs précieusement son uniforme à l’effigie du Canada.

Membre de l’équipe Karma de l’Association Flyers All-Starz, la Laprairienne a fait des démonstrations de cheerleading aux Olympiques dans le but que la discipline soit intégrée aux prochains Jeux d’été. Pour donner de la visibilité au sport, l’équipe canadienne avait été invitée par l’Association coréenne de cheerleading.

«En Amérique du Nord, tout le monde sait c’est quoi du cheerleading, mais en Corée, on sentait que certains voyaient ça pour la première fois», indique l’athlète de 20 ans.

Les cheerleaders de Karma ont entre autres performé aux entractes des compétitions de biathlon et de patinage de vitesse, puis à la cérémonie de fermeture.

«L’ambiance était incroyable et c’était extrêmement impressionnant de côtoyer des athlètes de si haut niveau», raconte Mme Déry.

Elle est d’ailleurs très fière de son équipe qui a exécuté une performance parfaite (sans faute) à la clôture des Jeux, alors que tous les yeux étaient rivés sur elle.

Pour la première et dernière fois

Elle qualifie l’aventure en Corée du Sud «d’expérience d’une vie» même si les conditions étaient parfois difficiles. Le gym où l’équipe s’entraînait n’était pas chauffé et, bien souvent, elle devait performer à l’extérieur, sans même avoir pu s’échauffer.

«Ç’a été dur physiquement et mentalement, mais je recommencerais demain matin», assure-t-elle.

La jeune femme goûtait probablement aux Jeux olympiques pour la première et dernière fois, dues à ses nombreuses blessures.

«Comme j’ai déjà cinq commotions cérébrales à mon actif, je ne pourrai pas continuer encore bien longtemps, reconnaît-elle. Le cheerleading est un sport exigeant sur le corps et je sais que je ne me rendrai pas jusqu’aux prochains Jeux.»

D’ici là, elle consacrera ses énergies au prochain Championnat du monde auquel prendra part son équipe à Orlando en avril.

L’équipe Karma a entre autres offert des prestations entre les compétitions de biathlon et de patinage de vitesse à PyeongChang.

Bientôt dans une série documentaire

La série documentaire Cheerleading sera bientôt en ligne sur la plateforme Véro.tv de Tou.tv. Durant huit épisodes, les spectateurs pourront suivre les athlètes de trois équipes issues de l’Association Flyers All-Starz, dont Karma.

Sur le site, on indique que la série donnera «un accès privilégié au choix des équipes, à l’apprentissage des chorégraphies, à la préparation mentale et physique en vue des championnats provinciaux et internationaux ainsi qu’aux défis personnels auxquels doivent faire face ces athlètes amoureux de leur sport.» Dans la bande-annonce, on voit d’ailleurs l’équipe Karma exploser de joie alors qu’elle apprend qu’elle se rendra aux Olympiques.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar