Mission accomplie pour le premier Marché d’automne de Candiac

Mission accomplie pour le premier Marché d’automne de Candiac

Le Marché d’automne reviendra le 9 novembre 2019.

Crédit photo : Gracieuseté

C’est avec fierté que les organisateurs du premier Marché d’automne qui avait lieu au Complexe Roméo-V.-Patenaude, à Candiac ont communiqué leur bilan au Reflet.  

Les profits de cet événement qui se déroulait le 10 novembre étaient destinés à la paroisse anglophone St.Raymond’s. Un montant de 4 135$ a été récolté durant cette journée où quelque 44 artisans mettaient en vente leurs créations, dont des foulards, tableaux, sculptures, etc. Entre 500 et 800 visiteurs se sont présentés pour l’occasion.

«Le marché d’automne nous aide à compléter le budget de la paroisse, ses activités de culte, le salaire du personnel», mentionne Antonio DiLallo, président de la fabrique.

Si la somme a été amassée grâce à la location de tables mises à la disposition des exposants, les organisateurs ont souligné le dévouement des femmes bénévoles qui ont cuisiné des desserts et autres mets vendus cette journée.

«Nous avons demandé à tous nos membres de cuisiner. Nos plats ont eu beaucoup de succès!» lance Branda Gravel de la Catholic Women’s League qui a présenté ce Marché d’automne.

 

Esprit communautaire

Au-delà de ces résultats, c’est avant tout l’esprit communautaire qui a régné qu’il faut retenir, selon Francine Turnblom, du comité organisateur du Marché.

Celui-ci a «succèdé» au bazar annuel que l’organisme la Corne d’abondance (anciennement la Fraternité Saint-Marc) organisait depuis de 32 ans. Pour Mme Turnblom, il était important de reprendre, mais de manière différente, cet événement rassembleur.

«Les valeurs sont importantes. On ne voulait pas perdre l’âme qu’il y avait les années antérieures lors du bazar où la communauté s’entraidait», dit-elle.

Elle souligne qu’elle a pu bénéficier du soutien de la Corne d’abondance qui a offert des articles de cuisine pour la tenue d’une aire de restauration durant la journée.

Commenter cet article

avatar