Nissan Pathfinder Rock Creek 2019 : grand-papa en tenue de chasse

Par Le Guide de l'auto
Nissan Pathfinder Rock Creek 2019 : grand-papa en tenue de chasse


Le Guide de l'Auto

Article par Guillaume Rivard

Le Nissan Pathfinder n’est plus la référence qu’il a déjà été. La génération actuelle, lancée pour 2013, en est à sa septième année sur le marché – une éternité de nos jours.

Malgré tout, ses ventes se situent encore dans la moyenne (6 sur 12) des VUS intermédiaires à trois rangées.

Nissan lui a apporté une mise à jour en 2017 et, en attendant de le redessiner complètement, quelques versions spéciales ont été créées pour maintenir l’intérêt. Après l’Édition Minuit 2018, voici le Pathfinder Rock Creek 2019.

De la (belle) poudre aux yeux
Bien que ce VUS de Nissan soit réputé pour ses qualités hors route et que le nom choisi pour la nouvelle édition évoque le plein air et l’aventure, la compagnie a raté une belle occasion de se démarquer davantage.

Voyez-vous, les améliorations sont purement esthétiques. Ça commence par des jantes de 18 pouces d’allure robuste et des garnitures moulées sur les arches qui adoptent toutes un fini noir. Idem pour la calandre, les bas de pare-chocs, les poignées, les rétroviseurs, les longerons de toit ainsi que les différents écussons autour du véhicule. Quatre couleurs de carrosserie sont proposées, dont un « vert Pin de minuit » exclusif au Pathfinder Rock Creek.

Points bonis pour les phares à DEL qui arborent un look contemporain ainsi que le toit panoramique à deux panneaux qui éclaire bien l’habitacle.

Impression mitigée à l’intérieur
Parlant de l’habitacle, le Nissan Pathfinder 2019 montre ici de bons signes de vieillesse. Le design de la planche de bord et du volant manque d’élégance et de modernité, la qualité des matériaux est moyenne et les nombreux boutons au bas du bloc central ne favorisent pas une utilisation conviviale ni une conduite sans distraction.

En outre, le système d’infodivertissement paraît désuet quand on le compare à la concurrence. Les menus et affichages gagneraient à être revus, tandis que l’image de la caméra de recul est plus ou moins nette. Et toujours pas d’Apple CarPlay ni d’Android Auto…

Sur une note positive, l’édition Rock Creek ajoute de beaux sièges deux tons ornés de logos, des coutures contrastantes à plusieurs endroits, des garnitures exclusives d’aspect métallisé et des tapis en caoutchouc fort pratiques en toute saison. On aime aussi les nombreux ports d’alimentation, les 16(!) porte-gobelets, la chaîne audio Bose à 13 haut-parleurs et le système EZ Flex qui facilite l’accès à la troisième rangée en plus de maximiser les configurations possibles.

À propos, si le rangement dans la console et le coffre à gants est substantiel, le volume de chargement total n’est que de 2 260 litres, ce qui fait du Pathfinder l’un des VUS les moins généreux de sa catégorie à ce chapitre.

Le doux costaud
Côté mécanique, absolument rien ne change. Le Nissan Pathfinder Rock Creek 2019 a droit au même V6 de 3,5 litres qui fournit une puissance dans la bonne moyenne (284 chevaux) et fait un travail respectable en général, même si ses accélérations nous laissent un peu sur notre appétit.

Ce moteur a deux gros avantages : une faible consommation de 10,7 L/100 km qui rivalise avec celle des quatre cylindres (merci à la boîte Xtronic à variation continue) et une capacité de remorquage maximale de 6 000 livres (seul le Dodge Durango en offre plus). Les propriétaires de grosses roulottes seront ravis, surtout avec l’attelage de remorque et le faisceau électrique à sept broches inclus de série. Mais tant qu’à y être, pourquoi ne pas avoir intégré aussi le contrôleur de freins?

Ajoutons enfin que la visibilité et l’insonorisation sont adéquates, que les systèmes de sécurité de pointe sont nombreux et que la suspension souple se traduit par un roulement doux, mais avec un tangage marqué dans les virages plus rapides. La direction lourde à basse vitesse agace aussi.

L’avantage du prix, mais…
Vendu 33 298 $ (transport et préparation en sus), le Nissan Pathfinder 2019 coûte moins cher que tous ses rivaux. C’est un bon VUS à sept places, doux, économe en essence et doté de toutes les commodités de base pour la famille. L’édition Rock Creek (à partir de 41 698 $) rehausse assurément son attrait, à défaut de ses capacités.

D’un autre côté, le Pathfinder est aussi le plus vieux modèle de sa catégorie et il se fait facilement surclasser à plusieurs niveaux. Nissan doit maudire l’arrivée de nouveaux joueurs (Volkswagen Atlas, Subaru Ascent, Kia Telluride, Hyundai Palisade) et la refonte de certains gros noms (Chevrolet Traverse, Mazda CX-9, Ford Explorer, Toyota Highlander). N’oublions pas le meilleur achat du Guide de l’auto, le Honda Pilot, qui date pourtant de 2016.

Partager cet article