Une œuvre d’art pour la Course des 7 à Sainte-Catherine

Une œuvre d’art pour la Course des 7 à Sainte-Catherine

La mairesse de Sainte-Catherine, Jocelyne Bates, en compagnie d’Hugo Aubin (gohu) lors du dévoilement de l’œuvre "Ma ville au bord de l’eau".

Crédit photo : Le Reflet - Denis Germain

Combiner l’art et le sport; c’est ce que la Ville de Sainte-Catherine a fait en commandant à l’artiste visuel Hugo Aubin une œuvre qui sera reproduite sur les t-shirts des participants à la Course des 7, les 9 et 10 juin.   

Le tableau intitulé Ma ville au bord de l’eau a été créé spécialement pour la 5e édition de cet événement sportif.

«Je retrouve à l’intérieur de votre travail tout ce que je vois dans Sainte-Catherine. Je vois l’eau qui coule, les vélos qui s’y promènent, nos arbres. Je suis très fière», a déclaré la mairesse Jocelyne Bates lors du dévoilement de l’œuvre, le 12 avril, au centre municipal Aimé-Guérin.

«En la reproduisant sur le t-shirt de la Course des 7, nous souhaitons que nos citoyens puissent s’entourer de beauté au quotidien, même lors d’événements sportifs», a ajouté la mairesse.

«On voulait amener quelque chose de différent pour le Course des 7. Je suis une fan des œuvres colorées.»

– Jocelyne Bates, mairesse de Sainte-Catherine

L’événement avait lieu en la présence de l’artiste qui signe ses œuvres sous le nom gohu.

 

Concept

Le concept de cette estampe numérique qui a été réalisée sur de l’aluminium brossé s’est fait rapidement.

«La présentation de l’équipe de communications [de la Ville de Sainte-Catherine] a été assez claire. Comme je suis designer de formation j’ai une capacité à étudier rapidement les besoins des clients. On s’est rencontré en octobre et l’idée devait être approuvée par le Ville avant la fin de novembre», a expliqué M. Aubin.

Celui-ci est directeur artistique dans un bureau de graphisme à Saint-Lambert.

“Ma ville au bord de l’eau”, aluminium brossé et rehaussement des couleurs avec résine époxy, 91 cm X 91 cm. (Photo : Le Reflet – Denis Germain)

Ce dernier même s’il devait s’inspirer des symboles qui caractérisent Sainte-Catherine – l’eau, la nature, etc. – a eu carte blanche pour concevoir son projet artistique, selon la directrice des communications à la Ville, Amélie Hudon.

«La liberté de l’artiste était pour nous extrêmement importante», a-t-elle précisé.

Cette initiative, une première pour Sainte-Catherine, découle de sa politique culturelle, d’Art et de racines. D’autres initiatives du genre pourraient avoir lieu, a indiqué la Ville. L’œuvre Ma ville au bord de l’eau s’ajoute à la collection permanente de la Ville et sera exposée au centre municipal Aimé-Guérin.

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar