Pas d’Alfa Romeo Giulia Quadrifoglio à rouage intégral, à moins que…

Pas d’Alfa Romeo Giulia Quadrifoglio à rouage intégral, à moins que…


Le Guide de l'Auto

Article par Marc Lachapelle

AUSTIN (Texas) – Les ingénieurs d’Alfa Romeo ont amplement démontré, ces dernières années, qu’ils s’y connaissent en performance. Le coupé 4C, premier modèle à souligner le retour de la grande marque italienne en Amérique, l’a prouvé d’emblée. Cette voiture ultralégère à deux places, avec sa coque en fibre de carbone et son moteur turbo de 237 chevaux, est toujours une des sportives les plus agiles et performantes.

Les berlines Giulia en ont ajouté une couche l’an passé, que ce soit les versions propulsées par le quatre cylindres de 2,0 litres et 280 chevaux ou la bouillante Quadrifoglio, avec son V6 biturbo de 2,9 litres qui produit 505 chevaux. Celle-ci est d’ailleurs devenue la berline de série la plus rapide au Nürburgring en inscrivant un chrono de 7 minutes et 32 secondes sur la fameuse boucle nord, la Nordschleife, avec le pilote italien Fabio Francia aux commandes. Pour référence, ce chrono égale le meilleur de la Audi R8 V10 plus et fait presque une seconde de mieux que la meilleure Ferrari 458 Italia.

Le nouveau Stelvio, construit sur la même architecture que les Giulia, n’est certainement pas en reste. L’automne dernier, Fabio Francia a négocié les 73 virages et complété les 20,6 kilomètres de la Nordschleife en 7 minutes et 51,7 secondes au volant d’un Stelvio Quadrifoglio pourvu du même moteur de 505 chevaux, mais aussi d’une version plus costaude du rouage intégral Q4 d’Alfa Romeo. Ce qui en fait l’utilitaire sport de série le plus rapide à ce jour sur le circuit de référence par excellence.

Alors, connaissant les avantages du rouage intégral pour la performance, mais également pour une conduite à longueur d’année chez nous, pourquoi pas une Giulia Quadrifoglio à rouage intégral Q4? Surtout qu’Alfa Romeo offre déjà la Giulia à moteur 2,0 litres turbo avec le choix de la propulsion ou du rouage intégral. D’autant plus que l’adaptation du V6 biturbo au rouage Q4 a déjà été faite, pour le Stelvio Quadrifoglio. Un projet qui a quand même exigé, entre autres, de déplacer les turbos pour faire place au différentiel et aux essieux avant.

J’ai posé la question à Andrea Zizak, l’ingénieur-chef du Stelvio, qui m’a confirmé aussitôt qu’il serait tout à fait possible de créer une telle voiture, qui se nommerait sans doute Giulia Quadrifoglio Ti. Alors, pourquoi pas maintenant? En esquissant un large sourire et en ayant l’air de penser « pourquoi maintenant? », l’ingénieur Zizak répondit plutôt : « peut-être le jour où une autre berline fera un meilleur chrono ».

Pour l’instant, la berline qui s’en approche le plus est la Porsche Panamera Turbo qui a réussi un chrono de 7 minutes 38 secondes en 2017, avec son V8 biturbo de 4,0 litres et 550 chevaux, jumelé à un rouage intégral. Parions que BMW sera tentée de se pointer bientôt au Nürburgring avec sa nouvelle M5 de 592 chevaux à rouage intégral et de sortir les chronomètres. Qui sait, nous aurons peut-être cette Giulia Quadrifoglio Ti plus tôt que prévu!