Pas de COVID-19 dans les CHSLD du territoire : explications d’un succès

Par Hélène Gingras
Pas de COVID-19 dans les CHSLD du territoire : explications d’un succès
Une dame salue des résidentes d'un CHSLD. (Photo : Le Reflet - Hélène Gingras)

Jusqu’à maintenant, il n’y a aucun cas de COVID-19 dans les 11 CHSLD de la Montérégie-Ouest. De plus, aucune résidence pour personnes âgées du territoire n’est touchée, sauf une à La Prairie, et celle-ci a évité une éclosion. Sur quoi repose ce succès?

Le CISSSMO demeure prudent, étant donné que la situation peut basculer n’importe quand, mais il croit que «l’implantation rapide et rigoureuse des directives sanitaires a probablement contribué à limiter les risques de propagation». L’organisme a accompagné les CHSLD et résidences dans l’application des mesures.

Kamel Sadedine, coordonnateur-opérateur des CHSLD Champlain-Jean-Louis-Lapierre à Saint-Constant et Champlain-de-Châteauguay, approuve. Idem pour François Ferland, propriétaire de la Résidence de la gare, à Saint-Constant, et Roxana Ionescu, directrice générale du Domaine des cascades à Sainte-Catherine.

«Quand le masque est devenu une exigence, nos employés l’ont tout de suite porté. On a aussi adopté la visière obligatoire, peu importe qu’il y ait des contacts à moins de 2 mètres ou à 10 mètres parce qu’on ne connait pas bien ce virus aérien», déclare M. Sadedine.

Pour sa part, Jessica Lambert-Fandal estime que la Résidence la belle époque à La Prairie a évité la propagation grâce à sa proactivité. Les cas ont été limités à quatre au début de la crise, dont une personne aujourd’hui rétablie. Les trois autres sont en attente d’une confirmation.

«Avant même la pandémie, on avait pris plusieurs mesures. Les résidents de retour de l’hôpital étaient automatiquement mis en isolement préventif pendant 14 jours, dit-elle. On portait aussi le masque avant que ça devienne obligatoire.»

Le CISSMO pointe aussi l’arrêt des entrées et sorties dans le CHSLD, de même que la stabilisation des équipes comme d’autres éléments pouvant avoir freiné la COVID-19.

À ce sujet, le Groupe Champlain avait fait une campagne de recrutement intense il y a quelques mois, ce qui lui vaut aujourd’hui d’avoir des équipes stables, qui demeurent chacune sur leur étage pour ainsi éviter les rotations. En cas d’employé absents, les autres n’hésitent pas à faire du temps supplémentaire, autant pour protéger les résidents qu’eux-mêmes. Ce n’est néanmoins pas l’option privilégiée par la direction.

«On ne sait pas combien de temps cette crise va durer et les employés risquent de s’épuiser», croit M. Sadedine.

L’effort des employés

La discipline de fer, la rigueur continue des employés et le travail d’équipe ne sont pas non plus à négliger dans l’actuel succès.

Le lavage des mains était déjà une habitude bien implantée chez les employés. Ils s’affairent systématiquement désormais avant un soin à un patient, pendant et après au CHSLD à Saint-Constant. La désinfection des espaces communs et l’entretien général ont aussi été augmentés.

Une employée prend la température de Kamel Sadedine. coordonnateur-opérateur du CHSLD Champlain-Jean-Louis-Lapierre à Saint-Constant. C’est la procédure quotidienne à l’entrée de chaque employé.

Le personnel entre par une seule entrée désormais en civil pour se changer sur place. Idem pour la sortie. Puis, il fait prendre sa température chaque fois. Cette nouvelle procédure vestimentaire est en place autant au CHSLD à Saint-Constant qu’à la Résidence de la gare et celle de la Belle époque.

Autre élément possible du succès? Les résidents des CHSLD Champlain ne reçoivent plus rien de l’extérieur, à moins d’objets essentiels. Interdits la nourriture de restaurant, de l’épicerie et les vêtements lavés par un proche. Une seule exception a été faite pour le pain d’une résidente à Châteauguay qui souffre d’intolérance alimentaire.

L’interruption des activités de groupe et la livraison des repas aux chambres ont aussi contribué à réduire les risques de propagation, analysent Mmes Ionescu et Lambert-Fandal. Habitués à se réunir dans la grande salle à manger du rez-de-chaussée, les résidents du Domaine des cascades mangent désormais dans leur appartement.

Autres facteurs

L’expertise pointue de certains membres du personnel, la circulation fluide de l’information, l’accompagnement du CISSSMO et la formation des employés a aussi sa part dans la réussite actuelle, selon les personnes interviewées.

«On a donné des cours aux employés sur la façon de s’habiller et de se déshabiller, la séquence pour mettre et ôter les gants, pour éviter que les gens puissent se contaminer», raconte M. Ferland.

Enfin, la collaboration des résidents et leur famille n’est pas à négliger, selon eux.

À lire aussi:

VIDÉOS – Visite de la zone chaude au CHSLD Champlain-Jean-Louis-Lapierre à Saint-Constant

Partager cet article

2
Laisser un commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] À LIRE AUSSI: Pas de COVID-19 dans les CHSLD du territoire : explications d’un succès […]

trackback

[…] Il a ajouté trouver remarquable que le CHSLD La Prairie n’ait aucun cas de COVID-19.  […]