Passe-Partout en tournage à la Fromagerie Ruban Bleu

Par Valérie Lessard
Passe-Partout en tournage à la Fromagerie Ruban Bleu
Les personnages de Fardoche (Widemir Normil) et Passe-Carreau (Gabrielle Fontaine) en compagnie du fromager Marc-André Lavoie lors du tournage. (Photo : Gracieuseté)

Les poussinots et les poussinettes verront un peu de la Fromagerie Ruban Bleu de Mercier dans la deuxième saison de l’émission de Passe-Partout. Passe-Carreau et Fardoche y sont allés pour apprendre les rudiments de la fabrication du fromage de chèvre.

Fan de la première génération de cette populaire émission pour enfants, la  propriétaire du Ruban Bleu Caroline Tardif était ravie de recevoir l’équipe de tournage chez elle le 13 août. « Ils sont arrivés ici vers 6 heures du matin et ils étaient une trentaine de personnes », raconte-t-elle. La production s’est installée dans la boutique pour le tournage et la maison de la propriétaire faisait office de salle de maquillage et de préparation des comédiens.

« On tournait une scène spécifique sur la fabrication du fromage de chèvre », explique la productrice de l’émission Joceline Genest qui a été enchantée par la beauté du site. « Nous avons été tellement bien reçus », souligne-t-elle.

Mme Tardif a été impressionnée par le professionnalisme de l’équipe qui devait être alerte au moment de filmer. « Quand on fabrique un fromage, on ne peut pas faire marche arrière. Si je suis à l’étape du décaillage ou celle de faire sortir ‘’le petit lait’’, je ne peux pas recommencer », illustre-t-elle. La production devait également respecter les normes d’hygiène strictes qui s’imposent dans une fromagerie.

D’autres tournages à la ferme

Le décor du Ruban Bleu n’apparaitra pas seulement dans l’émission de  Passe-Partout dont la saison deux sera diffusée cet automne. Il y a quelques semaines, l’ex-maire de Huntingdon Stéphane Gendron y a rencontré Caroline Tardif dans le cadre de son documentaire  La détresse au bout du rang qui aborde la santé mentale des agriculteurs. Le conjoint de Mme Tardif et copropriétaire du Ruban Bleu s’est enlevé la vie l’an dernier. Ce documentaire sera présenté à l’hiver 2020.

En septembre, l’équipe de l’émission Pas plus bêtes que nous, qui vise à faire connaître les animaux « en les examinant sous un angle résolument…humain», sera aussi de passage sur la ferme merciéroise.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des