Pénurie temporaire d’EpiPen : La situation ne s’améliorera pas, selon les pharmaciens

Pénurie temporaire d’EpiPen : La situation ne s’améliorera pas, selon les pharmaciens

Depuis plusieurs semaines les pharmaciens doivent composer avec une pénurie d’EpiPen.

Crédit photo : Photo tirée du site de Pfizer

La pénurie temporaire des EpiPen produits par la pharmaceutique Pfizer risque de représenter un casse-tête pour les pharmaciens, si elle se prolonge. 

«Pour l’instant, ça ne nous a pas trop posé de problèmes. La majorité des renouvellements a eu lieu en début d’été. On répond pas mal à la demande. Dans le pire des cas quand l’EpiPen pour un adulte n’est plus disponible, on remet deux EpiPen pour enfants (afin d’avoir l’équivalant de la dose adulte)», explique André Lachapelle, pharmacienne propriétaire des succursales Jean Coutu à Delson et La Prairie.

Une situation similaire pour Karine Tourigny, pharmacienne chez Brunet – Catherine C. Bertrand, Karine Tourigny à Delson.

«En donnant deux doses d’enfants, ça implique deux injections et aussi plus de frais pour les gens», affirme-t-elle cependant.

 

«C’est sûr qu’on va avoir des pépins tantôt. Ce n’est pas drôle comme pharmacien de gérer cela, car le mécontentement des patients tombe sur nous.»

– André Lachapelle, pharmacienne

 

Mme Tourigny ajoute qu’elle a la difficulté à obtenir autant des EpiPen de 0,3 mg (adultes) que de 0,15 mg (enfants).

«Il n’y a pas d’alternatives génériques. On est dans une situation où tout le monde est un peu mal pris. Pfizer nous demande de les aider à gérer les stocks», ajoute-t-elle.

Une information confirmée sur le site de la multinationale.

«(…) lors de l’exécution des ordonnances, les pharmaciens doivent garder en tête l’interruption temporaire d’approvisionnement», mentionne la compagnie.

André Lachapelle croit que les prochaines semaines «seront un peu difficiles à gérer», si la situation ne revient pas à la normale.

 

Pénurie chronique et entraide

Les deux pharmaciennes déclarent que le manque de médicaments, outre les EpiPen, est un problème récurrent.

«Ça arrive régulièrement d’avoir des pénuries de médicaments. Durant les dernières années, il y en a eu plusieurs. C’est notre quotidien. Mais la plupart du temps, il y a des alternatives», indique Mme Tourigny.

Elle fait allusion à la loi 41 qui autorise de nouveaux actes professionnels chez les pharmaciens. Ceux-ci peuvent substituer un médicament prescrit en cas de rupture d’approvisionnement complète au Québec.

Andrée Lachapelle souligne qu’en cas de pénurie, il y a de l’entraide entre pharmaciens.

«Si une bannière est capable d’en avoir un petit peu, elle en donne, explique-t-elle. On se le partage. Quand vient le temps des pénuries comme ça, on essaie de s’aider, car nous n’avons pas tous les mêmes grossistes. On pense vraiment au bien-être de nos patients.»

 

À propos de l’EpiPen

L’auto-injecteur EpiPen est un dispositif d’injection jetable, automatique et prérempli qui permet d’administrer de l’épinéphrine en cas de réaction allergique grave.

(Source: Pfizer)

Commenter cet article

avatar