PHOTOS ET VIDÉOS – Des élèves passent l’Halloween à l’Académie Juillet à Candiac

Par Vicky Girard
PHOTOS ET VIDÉOS – Des élèves passent l’Halloween à l’Académie Juillet à Candiac
Un groupe d'élèves de 5e année collecte des bonbons. (Photo : Le Reflet - Vicky Girard)

L’incertitude a plané pendant plusieurs semaines au sujet de la collecte de bonbons pour l’Halloween. Qu’à cela ne tienne, le personnel et les parents de l’école primaire l’Académie Juillet à Candiac ont tout mis en place pour que les élèves qui ne le feront pas en famille puissent remplir leur sac de chocolats, croustilles et autres friandises vêtus de leur déguisement, le 30 octobre.  

En sortant de l’établissement scolaire, les enfants masqués se rendent dans la cour avec leur bulle classe, où une porte garnie de toiles d’araignées s’ouvre sur un personnage qui les salue. Ils se dirigent ensuite vers une ferme miniature pour cajoler un alpaga, un âne et deux lapins déguisés en carotte et en coccinelle, entre autres.

Après avoir traversé la rue, les élèves se retrouvent au Complexe sportif de Candiac. Une licorne les attend à sa station décorée de citrouilles.  Ils découvrent ensuite un de leur professeur qui joue de la batterie devant un véhicule récréatif. Fantômes, personnages divers et un petit jeu au dernier arrêt de neuf constituent le reste de leur collecte de bonbons, qui dure environ 30 minutes.

Des élèves de 5e année ont partagé avoir aimé l’expérience.

 

Même si la collecte de bonbons est autorisée par la Santé publique, plusieurs enfants ne passeront pas l’Halloween, partage celle que les enfants appellent Miss Jenn, responsable de la vie étudiante.

En faisant faire la tournée des stations décorées pour l’activité à l’auteure de ces lignes, elle explique que le personnel a fait appel aux parents pour qu’ils donnent des bonbons.

«On a été vraiment surpris d’en recevoir autant! On a compté 5 000 chocolats et 800 sacs de croustilles!» s’exclame-t-elle.

Miss Jenn ajoute que, vu le succès du village d’Halloween, il y en aura probablement d’autres, «encore plus gros» qui seront organisés dans les prochaines années.

Le tout a été monté le matin même, de 8h30 à 11h environ. Des enseignants et des parents ont contribué et prennent place aux stations pour distribuer des bonbons.

La directrice et fondatrice de l’école privée, Marylène Juillet, qui se baladait entre les groupes, se disait ravie de voir les élèves déambuler d’une station à l’autre.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires