Actualités

Plus de départs d’autobus et une couverture élargie dans la région

mercredi le 28 avril 2021
Modifié à 12 h 02 min le 28 avril 2021
Par Audrey Leduc-Brodeur
L’opérateur de transport en commun exo a dévoilé au Reflet les ajustements apportés à la refonte de son réseau dans la région, en tenant compte du processus de consultations publiques, dont la dernière s’est déroulée en novembre. La fréquence hors pointe et la couverture dans certaines villes, notamment, ont été bonifiées. D’abord, devant l’enthousiasme suscité par l’implantation de sa ligne d’autobus Est-Ouest qui reliera la route 132 au boul. Taschereau, puis au Réseau express métropolitain (REM), exo a choisi d’augmenter le nombre de départs sur une partie du trajet, de 9h à 15h. Ainsi, des autobus partiront toutes les 20 minutes, plutôt que 40, à partir du terminus Georges-Gagné à Delson jusqu’à la station Panama à Brossard pendant cette période ciblée. Autrement, des départs sont prévus chaque 40 minutes au SmartCentre de Saint-Constant, en passant par Delson, Candiac et La Prairie, comme dans la version originale du plan.
«C’est évident que les habitudes des usagers seront chamboulées, car ils étaient habitués à se rendre au centre-ville de Montréal en autobus.» -Catherine Beaulieu, directrice du développement des réseaux d’exo
«La fréquence en période de pointe de certaines lignes de quartiers résidentiels vers le REM a aussi été améliorée», a fait savoir Marc-Olivier Thibault, conseiller au développement des réseaux d’exo. La ligne R16 dans les quartiers de la Briqueterie et Symbiocité à La Prairie, entre autres, a vu son nombre de départs être doublé. Puis, les lignes R22 et R23, reliant respectivement Saint-Constant et Sainte-Catherine au REM, auront des départs aux 20 minutes, plutôt qu’aux 30. Nouvelle ligne à Saint-Constant Pour leur part, les usagers de Saint-Constant profiteront d’une couverture de territoire élargie, en réponse aux demandes des participants de la dernière consultation virtuelle qui souhaitaient un meilleur service dans leur ville. La ligne locale R14 a été ajoutée aux 12 autres qui circuleront dans le secteur Roussillon. Ce circuit, dont la destination est le terminus Georges-Gagné, couvrira une partie de la montée Saint-Régis, le boul. Monchamp et la rue du Maçon. Toutefois, M. Thibault convient qu’une seule ligne, autre que le trajet Est-Ouest, offrira un déplacement direct au REM à partir de Saint-Constant, malgré les réticences des participants à la consultation publique de novembre. Même constat à Sainte-Catherine où un seul circuit d’autobus transportera les usagers de la ville vers une station du REM à Brossard. Ce parcours a toutefois été bonifié, afin de desservir les résidents du secteur de la rue Principale à Delson. Même temps de parcours Catherine Beaulieu, directrice du développement des réseaux d’exo, a réitéré que «les nouveaux temps de parcours estimés pour se rendre au centre-ville de Montréal seront les mêmes qu’avant, même si une correspondance au REM sera désormais nécessaire. Ça ne devrait pas être impactant». Par ailleurs, les nouvelles lignes directes et celles qui circuleront dans les quartiers résidentiels «permettront d’enlever de la pression sur les stationnements incitatifs» souvent à pleine capacité, croit Mme Beaulieu.

Prochaines étapes

Exo en est à finaliser l’élaboration des horaires et l’emplacement des arrêts d’autobus, en vue d’arrimer sa refonte à la mise en service du REM au printemps 2022. Puis, le même processus sera appliqué dans la région de Vaudreuil-Soulanges et des Laurentides, où des stations du REM seront accessibles plus tard.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous