Un premier livre pour une résidente de Sainte-Catherine

Un premier livre pour une résidente de Sainte-Catherine

Berthe Lever photographiée lors du lancement de son livre au Domaine Le Roussillon, le 14 avril.

Crédit photo : Le Reflet - Denis Germain

Au fil de sa vie, Berthe Lever a consigné dans des agendas le récit de son quotidien. Elle a puisé dans son journal personnel l’inspiration nécessaire pour publier son autobiographie intitulée Les couleurs de ma vie.

«C’était un projet de retraite. J’y pensais depuis quelque temps. Quand j’ai commencé à écrire au jour le jour, dès ma jeunesse, je ne pensais pas que j’en ferais le récit de ma vie», explique la résidente de Sainte-Catherine.

L’idée de prendre la plume aux fins de publication s’est élaborée avec une certaine discrétion, selon l’auteure.

«À travers mon expérience de vie, j’ai toujours aimé prendre des notes, exprimer les émotions. C’est très libérateur d’écrire ce que tu vis.»

– Berthe Lever, auteure

«J’ai gardé ce projet-là assez secret, même si quelques personnes savaient, raconte Mme Lever. Je ne désirais pas avoir d’ingérence. Je voulais être seule dans ma bulle afin de me prouver que j’étais capable d’écrire ma vie.»

A-t-elle trouvé l’exercice difficile?

«Ça été assez facile d’écrire. Je pense que mon récit est authentique. Je n’ai pas exagéré ni inventé. La mémoire y est présente. Une fois que tu commences à écrire, on dirait que tes souvenirs remontent à la surface. Depuis mon enfance que j’aime écrire», poursuit-elle.

 

Mémoire

Berthe Lever est fière de savoir qu’au moment venu ses petits-enfants pourront découvrir ce que fut sa vie.

«Ce livre en est un de devoir de mémoire pour la génération future. Mes petits-enfants sont âgés de 6 et 12 ans. Ils sont trop jeunes pour lire le récit de ma vie, mais plus tard, ils le pourront. Ils apprendront alors ce qu’a fait leur grand-maman depuis son enfance et tout ce qu’elle a vécu», souligne l’écrivaine originaire de la Gaspésie.

La Sainte-Catherinoise affirme que ses mémoires «revêtent un cachet spécial» du fait qu’elle a oeuvré en tant qu’agente pastorale dans la région.

 

“Les couleurs de ma vie” est publié aux éditions BouquinsBec. (Photo : Le Reflet – Denis Germain)

«J’ai été mandatée en 1988 et j’ai travaillé à Delson, Saint-Constant et Sainte-Catherine. J’ai fait de l’animation pastorale dans les écoles et je me suis occupée de la préparation aux sacrements. Dix ans plus tard, j’ai commencé à baptiser. Les gens me connaissent et vont pouvoir voir que j’ai vraiment aimé mon travail», mentionne celle qui a pris sa retraite en 2013.

«En terminant mon livre, j’ai réalisé que j’ai fait une bonne vie. Il n’y a pas eu de coins sombres», note-t-elle.

Berthe Lever songe à une seconde publication, soit une fiction sur les faits et gestes des aînés.

«Je vais avoir 73 ans, si je veux écrire autre chose, il ne faut pas que j’attende 10 ans», conclut-elle.

Les couleurs de ma vie est publié aux éditions BouquinsBec. Les exemplaires sont en vente à la réception du Domaine Le Roussillon, au 1500, boulevard des Écluses à Sainte-Catherine.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar