Les profs de la commission scolaire interpellent le ministère avec des cartes postales

Les profs de la commission scolaire interpellent le ministère avec des cartes postales

Une craie avec une brosse à tableau.

Les enseignantes et enseignants de l’Association des professeurs de Lignery, le syndicat représentant les membres de la Commission scolaire des Grandes-Seigneuries, feront parvenir au cours des prochains jours 734 cartes postales au ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx.

La carte postale porte le message «L’école fourre-tout, j’en ai mon voyage!

La manœuvre vise à dénoncer «l’introduction tous azimuts de nouveaux contenus dans les domaines généraux de formation, au gré des impératifs politiques du moment», indique l’association par voie de communiqué. Les professeurs citent en exemple l’intimidation et la violence, le civisme et l’orientation scolaire ainsi que l’éducation à la sexualité.

«Ces nouveaux contenus obligatoires, n’ayant pas de case définie dans la grille des matières, amputent bien souvent le temps d’enseignement des autres matières», déplore le syndicat.

«Le fardeau de ces ajouts repose trop souvent sur le dos du personnel enseignant, qui croule déjà sous la tâche», affirme le syndicat.

Une trentaine de syndicats représentant des enseignants et enseignantes du Québec ont également envoyé des cartes postales.

Poster un Commentaire

avatar