Un projet d’hébergement pour les personnes atteintes d’autisme

Un projet d’hébergement pour les personnes atteintes d’autisme

Dans l’ordre habituel: Lucie Charlebois, ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie et ministre responsable de la région de la Montérégie, Louis Morissette et Véronique Cloutier de la Fondation Véro & Louis, et Céline Rouleau, présidente-directrice générale adjointe du CISSS de la Montérégie-Ouest.

Crédit photo : Gracieuseté - Ministère de la Santé et des Services sociaux

Le Gouvernement du Québec accorde un financement récurrent annuel de 1,2 M$ dans le cadre d’un projet d’hébergement pour les personnes de plus de 21 ans vivant avec un trouble du spectre de l’autisme et demeurant en Montérégie. Ce soutien est mené en collaboration avec la Fondation Véro & Louis.

C’est ce qu’a annoncé en début d’août la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, madame Lucie Charlebois. La ministre a rappelé les efforts qui ont été faits au cours des dernières années afin d’assurer à ces personnes une meilleure continuité de services tout au long de leur parcours, de l’enfance jusqu’à l’âge adulte.

Mme Charlebois a par ailleurs rappelé que le budget 2018-2019 prévoit un financement récurrent de 8,5 M$ destiné au développement de places en hébergement pour les adultes ayant une déficience physique, une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme.

Grâce à ce projet d’hébergement novateur et à la mobilisation des partenaires concernés, 16 personnes de plus de 21 ans vivant avec un TSA pourront bénéficier d’un milieu de vie répondant le mieux possible à leurs besoins particuliers, qui ne peuvent être comblés dans d’autres types de milieux de vie existants et qui n’ont plus besoin de l’encadrement offert en résidence à assistance continue.

Le coût moyen de ces services s’élève annuellement à 74 813 $ par résident, pour un budget total de 1,2 M$. Les coûts de construction du bâtiment sont entièrement assumés par la Fondation Véro & Louis, de même que le volet de recherche associé au projet.

«Nous sommes très fiers de pouvoir apporter notre soutien et de participer à ce projet, en partenariat avec la Fondation Véro & Louis. Cette initiative représente un véritable gain de qualité de vie pour les personnes de 21 ans et plus vivant avec un TSA. Elle contribuera à fournir l’accompagnement le mieux adapté possible à leur réalité quotidienne, et ce, en parfaite complémentarité avec les services déjà fournis par notre réseau et les mesures mises en œuvre dans le cadre du Plan d’action sur le trouble du spectre de l’autisme 2017-2022», a déclaré la ministre Lucie Charlebois.

«Ce partenariat avec le Gouvernement du Québec est capital afin d’assurer le bien-être des résidents qui vivront dans la première maison. Notre projet se concrétise de plus en plus, mais c’est loin d’être terminé. Il nous reste à amasser deux des trois millions nécessaires à la construction de la première maison. Nous comptons sur la générosité de tous pour nous aider à offrir aux adultes autistes de 21 ans et plus et ayant besoin d’un encadrement constant un chez-soi bienveillant et sécurisant», ont indiqué Louis Morissette et Véronique Cloutier de la Fondation Véro & Louis.

 

Faits saillants

L’implantation de ce lieu d’hébergement à Varennes constitue la première initiative de la Fondation Véro & Louis à se concrétiser, en collaboration avec le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Ouest. D’autres maisons du genre devraient être créées ailleurs au Québec au cours des prochaines années. Les travaux de construction débuteront cet automne, pour une ouverture prévue à l’automne 2019. (Communiqué)

Commenter cet article

avatar