Québec interdit les rassemblements intérieurs et extérieurs

Par Ali Dostie
Québec interdit les rassemblements intérieurs et extérieurs
Québec interdit aux gens de se rassembler dans les parcs, notamment. (Photo : Depositphotos)

L’interdiction de rassemblements s’appliquera dorénavant à tout rassemblement intérieur ou extérieur au Québec, selon le récent décret renouvelant l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 29 mars.

La police pourra intervenir pour y mettre fin – comme au RécréoParc à Sainte-Catherine samedi – , même à l’intérieur d’une maison.

Dans un communiqué émis samedi en fin de journée, le gouvernement explique que cette interdiction s’applique à tout type de rassemblement, mais certaines exceptions sont établies.

Un rassemblement est permis lorsqu’il s’agit d’un rassemblement requis dans un milieu de travail qui n’est pas visé par une suspension du gouvernement du Québec. Les employés doivent maintenir, dans la mesure du possible, une distance minimale de deux mètres entre eux.

Le décret exclut aussi un lieu public visant à obtenir un service ou un bien (commerces, services gouvernementaux, etc.), et qui n’est pas visé par une suspension du gouvernement du Québec, ainsi que les moyens de transport.

Là encore, dans la mesure du possible, une distance minimale de deux mètres doit être maintenue entre les clients et usagers.

Enfin, l’interdiction exclut les rassemblements réunissant des occupants d’une résidence privée, ou de ce qui en tient lieu, et toute autre personne leur offrant un service ou dont le soutien est requis.

Les personnes offrant un service ou apportant un soutien doivent maintenir, dans la mesure du possible, une distance minimale de deux mètres avec les occupants.

Également, les rassemblements extérieurs sont permis lorsqu’une distance minimale de deux mètres est maintenue entre l’ensemble des personnes, sauf s’il s’agit de personnes qui habitent la même résidence privée.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des