Rapport financier 2018 : excédent de 3,7 M$ pour la Ville de La Prairie

Photo de David Penven
Par David Penven
Rapport financier 2018 : excédent de 3,7 M$ pour la Ville de La Prairie
Donat Serres, maire de La Prairie. (Photo : Archives - Le Reflet)

La Ville de La Prairie a réalisé un excédent non consolidé de 3,7 M$ et un excédent consolidé de 3,9 M$. L’excédent consolidé inclut les quotes-parts des organismes de la Ville (ex : la Régie d’assainissement des eaux usées du bassin de Laprairie). C’est ce qui ressort du rapport financier 2018 présenté lors de la séance du conseil du 2 juillet.  

L’excédent non consolidé a été généré par des revenus supplémentaires de 2,6 M$ et d’une économie sur les charges de 1,1 M$, a fait savoir le maire Donat Serres. Les projets de développement, plus précisément de la taxation supplémentaire et des droits de mutation qu’ont générés les nouvelles habitations dans le secteur Symbiocité, expliquent ce surplus.

«L’objectif de faire de La Prairie une ville en plein essor a maintenant été atteint et se poursuivra dans les années à venir grâce, entre autres, à notre proximité avec le Réseau express métropolitain (REM). Cette infrastructure d’importance aura un impact significatif en termes de retombées économiques et du degré d’attractivité de la Ville», a déclaré le maire lors de la séance.

 

Dépenses moins élevées

Les dépenses ont été moins élevées que prévu se chiffrant à 1,1 M$. Cet écart a été causé en majeure partie par un ajustement de la contribution réelle à l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) pour les années 2017-2018 qui a redistribué le trop-perçu selon la contribution réelle de chaque ville membre.

«Concernant les excédents accumulés non consolidés, la Ville termine son exercice financier avec un montant de 5 832 594$ pour l’excédent non affecté et un montant de 5 011 420$ pour l’excédent affecté. Il est prévu d’utiliser une partie des excédents pour réduire les dépenses supplémentaires à venir concernant le transport en commun», a mentionné le maire.

Concernant la dette non consolidée, elle est de 53 848 000 $. Pour ce qui est du montant de l’endettement total net à long terme, ce dernier se chiffre à 64,9 M$, en hausse de 11,1 M$ par rapport à l’exercice 2017. La construction de l’aréna explique, en partie, cette augmentation.

La Ville de La Prairie a rappelé que durant cet exercice financier, 24,7 M$ ont été investis dans les immobilisations de la Ville. De ce montant, environ 11,5 M$ ont été déboursés pour le nouvel aréna en 2018. La Ville a reçu du promoteur de l’écoquartier TOD La Prairie-sur-le-Parc, des terrains d’une valeur de 3,6 M$ pour le développement de parcs.

Le rapport financier 2018 complet est accessible sur le site de la Ville, sous l’onglet budget.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Benoît ST-Jean Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Benoît ST-Jean
Guest
Benoît ST-Jean

l’augmentation
des charges pour le transport en commun n’a pas été prises en compte dans le budget?