Actualités
Sports

Repêchage de la LNH : Zachary L’Heureux devrait partir en première ronde

vendredi le 23 juillet 2021
Modifié à 0 h 00 min le 24 juillet 2021
Par Yanick Michaud

Zachary L’Heureux a inscrit 19 buts et 20 passes à sa seconde saison dans la LHJMQ, sa première avec les Mooseheads de Halifax. (Gracieuseté)

Reconnaissant que peu de jeunes pratiquent son style de jeu, Zachary L’Heureux  croit que plusieurs équipes pourraient s’intéresser à lui.

Le hockeyeur de Mercier devrait partir dès la première ronde du repêchage de la Ligue nationale de hockey. « C’est certain que c’est bien excitant. J’ai parlé à pas mal toutes les équipes et ils recherchent des joueurs avec mon style. Ça a un gros impact. Je ne sais pas où je vais me retrouver », dit le jeune athlète de 18 ans qui ne favorise aucune formation.

Son désir est de partir dès la première ronde pour ne pas vivre le stress d’une autre journée à attendre que son nom ne soit prononcé. « Je n’ai pas d’attente. Mais j’aimerais le savoir dès le premier soir. Et si jamais ça se rend au 31e rang et que c’est le Canadien, ce serait bien de jouer près de la maison. Mais je n’ai pas trop pensé à ça », mentionne Zachary L’Heureux.

Dans le salon avec la famille

Le repêchage sera diffusé et les athlètes ne sont pas présents physiquement afin de recevoir les premières félicitations des dirigeants. « J’ai déjà vécu ça dans la LHJMQ. Alors ce sera différent cette fois. Dans l’aréna, tu ne peux pas inviter qui tu veux. Maintenant, c’est dans mon salon, avec ma famille, des amis et mon agent que je vais vivre ça », indique celui qui portera la casquette de l’équipe qui le repêchera dans les secondes suivant l’annonce. « J’ai une casquette de chaque équipe. Les 32. Elles sont alignées et je vais attendre », rigole-t-il.

Quant à son style, le hockeyeur de 5 pieds 11 pouces et 176 livres est souvent comparé à Brad Marchand. « J’ai essayé de montrer tout ce que je pouvais faire. Ça a été une drôle d’année. J’ai été échangé d’Halifax à Moncton. Il y a eu une adaptation et avec la COVID c’était pire. J’ai pris ça au jour le jour. J’ai retrouvé mon jeu et mon style en deuxième moitié de saison et au total j’ai aimé l’année. J’ai été capable de prouver ce que je vaux aux recruteurs qui m’ont vu », plaide Zachary L’Heureux.

Un entraînement intensif

S’il s’agit de la saison morte pour plusieurs, L’Heureux ne chôme pas. Il est en gymnase cinq fois semaine, en plus de patiner de trois à quatre fois. « Je joue avec des gars de la région, comme Justin Côté. Et peu importe ce qui arrive, je me garde en forme. Il me reste deux ans avec Halifax dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. En fait, c’est ça le plan. Mais on ne sait jamais », évoque-t-il, souhaitant que les besoins de l’équipe qui le sélectionnera soient à court terme.

Entre-temps, le patineur a été invité au camp d’entraînement de l’équipe junior du Canada. Ce camp de développement estival se tiendra du 28 juillet au 4 août au Sportsplex Seven Chiefs, près de Calgary. Cinquante et un joueurs ont été invités, dont 11 de la LHJMQ. L’attaquant au style physique, décrit comme une peste autour du filet adverse en fait partie.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous