Richard Merlini : «C’est maintenant le temps de rentrer à la maison. Le devoir est accompli»

Photo de David Penven
Par David Penven
Richard Merlini : «C’est maintenant le temps de rentrer à la maison. Le devoir est accompli»
(Photo : Le Reflet - Denis Germain)

C’est avec émotion que le député défait dans La Prairie, Richard Merlini, s’est adressé aux militants réunis à son local électoral du boulevard Jean-Leman à Candiac.
«Être un élu n’est pas un droit acquis ni un dû, mais un privilège que la population nous prête à chaque élection. La population de La Prairie a décidé de prêter à une autre personne ce privilège», a-t-il déclaré.
Il a indiqué qu’il termine son mandat de député avec la satisfaction du devoir accompli. M. Merlini a aussi remercié les membres de son équipe et les bénévoles qui l’ont soutenu durant la campagne, tout en rendant hommage à sa famille.
En entrevue, celui qui était le représentant de La Prairie à l’Assemblée nationale depuis avril 2014 a avoué être surpris par la vague caquiste qui a déferlé sur la province.
«En toute honnêteté, c’était vraiment imprévisible. Même les sondeurs ne l’ont pas vue venir. On croyait que ce serait [les résultats] serré. Sur le terrain, durant la campagne, les réactions étaient toutes positives. Les gens étaient de bonne humeur et accueillants», a expliqué Richard Merlini.
Le principal intéressé a terminé au 2e rang, avec 23,98 %  du scrutin, derrière Christian Dubé (CAQ).
 

La candidate défaite du PLQ dans Sanguinet, Marcelina Jugureanu. (Photo : Le Reflet – Denis Germain)

 
Première expérience
Même propos pour Marcelina Jugureanu, candidate défaite dans Sanguinet qui accompagnait M. Merlini.
«Je garde un souvenir incroyable. J’ai rencontré plein de gens formidables. J’ai eu des gens incroyables qui m’ont aidée. En bout de ligne, ce sont les citoyens qui ont décidé d’avoir un vent de changement; un vent qu’ils ont obtenu», a mentionné celle dont c’était la première expérience en tant que candidate.
Cette dernière a terminé au 4e rang avec 13,98% des voix.
 
Réflexion
Richard Merlini dit qu’il est en réflexion concernant son avenir politique.
«Juste par le résultat de ce soir, la réflexion s’impose. J’ai quatre ans devant moi pour décider si je vais revenir au non dans La Prairie», a-t-il indiqué.
 
Bilan
Richard Merlini se dit fier des réalisations accomplies durant son mandat dont la création de l’école primaire des Moussaillons-de-la-Traversée à Saint-Philippe et l’aménagement du terrain synthétique et de la piste d’athlétisme à l’école secondaire de la Magdeleine à La Prairie.
«Les professeurs (émus) pleuraient durant la pelletée de terre», a affirmé M. Merlini.
Il se dit également des plus satisfaits du soutien qu’il a pu apporter aux organismes communautaires.
 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des