Saint-Constant renouvelle sa flotte des Travaux publics

Saint-Constant renouvelle sa flotte des Travaux publics

L’accroissement de Saint-Constant a fait en sorte que la flotte de véhicules des Travaux publics a vieilli rapidement.

La Ville de Saint-Constant effectuera un emprunt de 1,2 M$ afin de renouveler sa flotte de véhicules et des équipements destinés aux Travaux publics en raison du vieillissement de ceux-ci. Un avis de motion a été présenté à cet effet.

«La durée de vie de nos véhicules est dépassée. Certains d’entre eux ont été retirés de la circulation par la SAAQ (Société de l’assurance automobile du Québec), ce qui nous oblige à louer des véhicules pour nos employés. Les coûts de ces locations deviennent de plus en plus élevés», a expliqué aux citoyens Monnie Renouf, chef de division des Travaux publics, lors du conseil municipal du 14 avril.

Le manque d’investissement des dernières années combiné à l’accroissement de la municipalité explique cette situation.

«Nos employés doivent se déplacer fréquemment pour effectuer des travaux et faire l’entretien», a jouté Mme Renouf, laissant entendre que les équipements et camions ont été largement mis à contribution.  

Près de la moitié des véhicules des Travaux publics ont une moyenne d’âge de 11 ans. Et lorsqu’un véhicule doit être réparé, cela engendre des heures supplémentaires pour les mécaniciens.

Devant les explications de la principale intéressée, un conseiller a laissé tomber qu’à ce rythme les Travaux publics allaient se transformer en musée des machineries.

Étude et nuance

Prenant la parole, le conseiller municipal du district 6, Thierry Maheu, a rappelé que l’adoption d’un règlement d’emprunt découlait d’une étude économique que la Ville avait demandée.

«On voulait savoir ce qui serait le plus rentable entre les coûts de location de véhicules versus leur achat pour les remplacer. En regardant cette étude, nous avons été sidérés de voir les dépenses que la Ville payait en réparation et en location d’équipement [En guise d’exemple, la location d’un camion de dix roues peut représenter une dépense annuelle de 31 000$]. Ce qu’on va payer par année pour acheter le camion va nous coûter moins cher que d’aller en location», a indiqué M. Maheu.      

Concernant le règlement d’emprunt de 1,2 M$, le conseiller a précisé que c’était une estimation qui sera moindre.

«Il y a 99,9% des chances que les montants des soumissions soient inférieurs à ce qu’on projette. La Ville ne va pas emprunter 1,2 M$, mais va emprunter au maximum 1,2 M$», a-t-il précisé.

C’est sept véhicules, en plus des équipements que Saint-Constant désire se procurer.

Répartition des véhicules par âge

48% : Pourcentage des véhicules dont l’âge moyen est de 11 ans.

34% : Pourcentage des véhicules dont l’âge moyen se situe entre 6 et 10 ans.

18% : Pourcentage des véhicules dont l’âge moyen se situe entre 0 et 5 ans.

Prix budgétaires des véhicules et équipements que Saint-Constant veut acquérir

– Un camion de voirie no 8 (8 83 465$)

– Trois camionnettes et une boîte à copeaux (234 816$)

– Un camion de voirie no 13 (66 772$)

– Un camion de voirie no 27 (83 465$)

– Un compacteur vibrant à enrobé bitumineux et remorque (72 337$)

– Une benne chauffante et basculante sur remorque pour enrobé bitumineux (61 208$)

– Un camion-benne pour excavation de 10 roues (233 706$)

– Pompes pour mesures d’urgence (125 437$)

– Un camion fourgon pour espaces clos (110 174$)

– Déchiqueteuse pour troncs d’arbres et branches (126 317$)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar