Saint-Constant résilie son contrat avec une agence de sécurité

Photo de Audrey Leduc-Brodeur
Par Audrey Leduc-Brodeur
Saint-Constant résilie son contrat avec une agence de sécurité

Moins de trois mois après avoir octroyé un contrat de 85 000$ à l’agence de sécurité Neptune, la Ville de Saint-Constant a résilié l’entente qui la liait à l’entreprise de Laval, puisqu’elle a constaté des problèmes dans son travail sur le terrain.

Le conseil a entériné une résolution en ce sens lors de la séance ordinaire du 18 février, afin de mettre fin au contrat accordé le 2 décembre. L’entente devait arriver à échéance le 31 décembre 2020.

D’après la résolution, la Ville a observé des lacunes à divers niveaux et a soulevé un manque de «respect quant aux obligations relatives à l’émission et la signification des constats d’infraction ainsi que de leur remise à la Ville, à la surveillance du stationnement au Quartier de la gare et lors des opérations de déneigement et de chargement de la neige, et au rôle du chargé de l’ordre de la Cour municipale».

Saint-Constant fait valoir qu’elle a contacté à plusieurs reprises l’entreprise pour lui relater «tous et chacun des problèmes vécus à l’égard de ce contrat», mais sans succès.

«L’entreprise n’a pas remédié de manière satisfaisante aux nombreux problèmes communiqués. La qualité des services ne s’est aucune améliorée, malgré les avis transmis par la Ville», est-il écrit dans la résolution.

Le conseil s’est réservé le droit de réclamer à l’entreprise des dommages et intérêts «résultant d’un défaut d’exécution».

Dans l’édition imprimée du 26 février du Reflet, la Ville de Saint-Constant a publié un appel d’offres dans le but de trouver une nouvelle agence de sécurité «pour divers services municipaux».

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Priscilla Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Priscilla
Guest
Priscilla

Je suis même pas surprise. J’ai travaillé pour eux pendant un événement et il ne m’avait jamais payé. J’ai du me battre pendant des mois pour avoir mon argent.