Saint-Mathieu nomme sa nouvelle salle en l'honneur d'un bâtisseur

Par Hélène Gingras
Saint-Mathieu nomme sa nouvelle salle en l'honneur d'un bâtisseur

La municipalité de Saint-Mathieu dispose d’une nouvelle salle pour la tenue des assemblées du conseil municipal. Celle-ci a été nommée «salle Émeri-Lapointe» en l’honneur d’un ancien maire et grand bâtisseur.

La salle se trouve dans l’ancienne église que la municipalité a acquise et qu’elle a rénovée pendant l’été grâce au financement provenant du Fonds de la politique de la ruralité 2. Les élus y ont siégé pour la première fois le 8 septembre. Ils s’y retrouvent chaque 2<V>e<V> mardi de chaque mois.

Le choix du nom de la nouvelle salle est inspiré «du premier maire de la municipalité des parties des paroisses de Saint-Philippe et Saint-Constant qui a été constituée le 11 août 1917», explique la municipalité de Saint-Mathieu.

Quatre ans plus tard, le 19 mars 1921, elle était renommée municipalité de Saint-Mathieu.

En plus de gouverner, M. Lapointe était un commerçant et bâtisseur. «Entre autres, nous pouvons lui attribuer la construction de plusieurs bâtiments dont le magasin général dont il était le propriétaire, l’hôtel de Saint-Mathieu ainsi que la première école. Il a également contribué à la construction de l’église de la nouvelle communauté», informe la Ville.

 la revitalisation du noyau villageois, informe l’administration municipale.

Manque d’espace

La décision de relocaliser la salle du conseil municipal dans l’ancienne église est due à plusieurs facteurs dont le manque d’espace et de locaux dans le centre communautaire. Depuis un an, la participation aux activités de loisirs a augmenté et les organismes manquent d’endroits pour se réunir. De plus, la planification stratégique de la municipalité et l’organisme Fondations rue principales ont suggéré de dissocier le centre communautaire et l’hôtel de ville.

Un nouvel hôtel de ville à Saint-Mathieu?

La municipalité a déposé une demande de subvention auprès du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire pour la construction d’un nouvel hôtel de ville au cœur du village. La subvention pourrait couvrir jusqu’à 60% des coûts. Cette démarche s’inscrit dans le cadre de la revitalisation du noyau villageois, informe l’administration municipale.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des