Sainte-Catherine : l’augmentation du salaire des élus n’est pas dans l’intérêt des citoyens

Sainte-Catherine : l’augmentation du salaire des élus n’est pas dans l’intérêt des citoyens

Une lettre écrite à la main.

Crédit photo : Depositphotos

Dans l’édition imprimée du 12 septembre a été publié, en page 22, un article ayant pour titre Le salaire des élus augmente de 2% à Sainte- Catherine.

Pour ceux qui ont lu cet article, une réaction normale serait de croire que leurs élus se sont offert une augmentation raisonnable de leur salaire.

Ce dont la plupart des citoyens et surtout ce que les 6332 payeurs de taxes de ville Sainte-Catherine ne se rendent peut-être pas compte, c’est qu’entre 2011 et 2017, le salaire de nos élus a été majoré de 56,3% pour ce qui est Mme Bates et de 42,6% pour chacun des conseillers.

Cela sans compter que, pour la même période, nos élus ont bénéficié, d’allocations de dépenses moyennes annuelles non imposables de 15,767$ pour Mme Bates et de 8,727$ pour chacun des six conseillers. Les statistiques ont été calculées en fonctions des salaires et/ou des allocations de dépenses publiés par la Ville depuis 2011.

Bien que la journaliste eût l’intention légitime d’informer les lecteurs d’un sujet pertinent, les informations divulguées sont incomplètes lorsque vous mentionnez que «le salaire des élus serait donc majoré pour obtenir une équivalence, qui correspondrait à 7,650$ pour la mairesse et à 4,490$ pour les conseillers». Il aurait été bon d’expliquer par soucis de transparence ce que ces chiffres signifient réellement.

Ce que cela signifie réellement, c’est qu’étant donné que les allocations de dépenses de nos élus risquent d’être imposées en 2019, nos élus, afin de maintenir leur pouvoir d’achat, ont adopté à l’unanimité un règlement afin de majorer leurs salaires de base dans le but de récupérer les impôts qu’ils auront à payer.

En d’autres mots, nos élus municipaux pour 2019 et pour les années subséquentes demandent purement et simplement aux 6332 payeurs de taxes de ville Sainte-Catherine de payer une partie de leurs impôts.

Faisant moi-même partie de ces 6332 payeurs de taxes, je ne crois pas que nos élus, en adoptant ce règlement lors de la dernière réunion ordinaire du conseil du 11 septembre, ont pris cette décision dans l’intérêt des citoyens et citoyennes qu’ils représentent.

Citoyens et citoyennes, combien parmi vous ont le privilège de se voter leur propre augmentation de salaire? Combien parmi vous ont droit en plus de leur salaire à une allocation de dépense annuelle pouvant atteindre 50% de leur salaire?  Enfin, combien parmi vous peuvent exiger et obliger leurs voisins à payer une partie de vos impôts?

 

Carline Louis-Charles

Jean-Serge Lacasse

Sainte-Catherine

 

 

Commenter cet article

avatar