Sauvés par un voisin courageux

Sauvés par un voisin courageux

Les pertes matérielles engendrées par l'incendie du 9 mai sont évaluées à 300 000$.

La vigilance et le courage d’un voisin est à l’origine du sauvetage des trois personnes qui ont échappé à la mort dans l’incendie du cottage du croissant des Pins à Sainte-Catherine, le 9 mai.

L’homme, très matinal, complétait son trajet habituel à vélo sur la rue des Merisiers vers 5h45 du matin quand il a vu les flammes à l’arrière de la maison de deux étages.

«Je croyais qu’il s’agissait d’un feu de camp, mais j’ai vite compris que  la maison était en feu et que ce n’était pas normal», explique au Journal le bon Samaritain.

Après avoir cogné à la porte principale à plusieurs reprises, le retraité a constaté que cette dernière n’était pas barrée.

«Je suis entré et j’ai crié qu’il y avait un feu. Un des résidents est monté du sous-sol. J’ai remarqué qu’il semblait encore endormi», affirme le voisin qui ne juge pas nécessaire d’être identifié.  

Médaille de bravoure

Pourtant, le courage dont il a fait preuve devrait être su de tous, selon sa voisine, Diane Curotte.

«Il mérite une médaille de bravoure, mentionne la dame. Il a fait son devoir de citoyen et il faut le souligner. Il est tellement humble. Je ne pense pas que tout le monde serait entré dans la maison pour avertir la famille.»

«J’ai fait ce que tout le monde aurait fait, affirme pour sa part le sauveur. Je ne suis pas un héros.»

L’incendie dont la cause n’est pas criminelle a anéanti la résidence et deux voitures. Quatre chats et un chien ont également péri.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar