Le snowskate ou comment faire du skateboard en hiver

Le snowskate ou comment faire du skateboard en hiver

Extrêmement légère, la planche de snowskate est dénuée de fixations et peut avoir, ou non, un miniski placé en dessous.

Crédit photo : Le Reflet - Denis Germain

Le snowskate, c’est quoi? Un sport de glisse à mi-chemin entre la planche à neige et la planche à roulettes qui se pratique partout où il y a de la neige, selon le fondateur de l’entreprise Ambition snowskate, Alexandre Blais.

Extrêmement légère, la planche de snowskate est dénuée de fixations et peut avoir, ou non, un miniski placé en dessous.

L’utilisateur de la planche munie d’un miniski peut dévaler les pentes.

Or, la philosophie derrière le snowskate veut qu’on puisse pratiquer ce sport n’importe où. C’est ce qui fait que la planche sans miniski est plus populaire auprès des adeptes de skateboard. Au lieu d’être propulsée par des roues, cette planche glisse sur la neige et permet à son utilisateur d’effectuer des manœuvres sur une rampe, un escalier, un banc, etc.

«On peut en faire dans les parcs ou dans sa cour, mais l’idéal c’est dans un skatepark parce que les modules sont déjà là, indique M. Blais. Comme c’est normalement inutilisé l’hiver, c’est le meilleur moyen de rentabiliser les installations.»

Rennaissance au Québec

Le snowskate a vu le jour aux États-Unis, en 1998. Selon un article du site 33mag racontant la genèse du sport, la popularité du snowskate a dégringolé «dû à plusieurs ventes successives du major brand et à l’arrêt de production (des planches).»

Du haut de ses 16 ans, Alexandre Blais a vu l’opportunité de relancer le sport au Québec, mais avec des équipements plus performants.

«J’ai mis au point une planche dans mon garage. Je me suis dit que si moi j’étais capable de faire ça, des compagnies de snow ou de skate allaient être capables aussi, alors je me suis mis sur le téléphone», explique le Sherbrookois de 29 ans.

C’est de cette façon qu’est née son entreprise Ambition snowskate en 2004.

La Ville de Sainte-Catherine a organisé un atelier d’initiation, le samedi 20 janvier.

Atelier d’initiation à Sainte-Catherine

Comme ce sport est encore méconnu d’une grande partie de la population, la Ville de Sainte-Catherine a organisé un atelier d’initiation, le samedi 20 janvier, au parc Optimiste.

Des modules débutants et intermédiaires sur lesquels les participants pouvaient s’exercer avaient été fournis par les représentants d’Ambition snowskate.

Alexandre Blais a montré aux participants comment «contrôler leur l’équilibre et leur synchronisation sur la planche».

Selon son expérience, les démonstrations qu’il organise attirent souvent des gens de tous âges.

Le snowskate, c’est pour qui?

Les adeptes de planches, et plus précisément ceux de planches à roulettes, sont les plus friands de snowskate, selon Alexandre Blais.

«Ceux qui font du snowboard depuis longtemps et qui cherchent de nouveaux défis y trouvent aussi généralement leur compte», ajoute-t-il.

Les planches de snowskate se détaillent entre 100 et 150$ et se trouvent dans plusieurs boutiques de sport ou sur des sites de petites annonces.

 

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Le snowskate ou comment faire du skateboard en hiver"

avatar
Jessica Bonneau
Invité
Jessica Bonneau

ma fille a adoré ça! elle en veut un pour sa fête! maintenant, je me demande juste où elle pourrait pratiquer son activité!