Soirées d’humour pour la relève

Par Joëlle Bergeron
Soirées d’humour pour la relève

Le circuit des bars est pratiquement un passage obligé pour les humoristes. C’est là qu’ils se développent et apprennent à communiquer avec le public. Pour se créer de l’emploi et divertir les citoyens de la Rive-Sud, William Monette organisera ses propres soirées d’humour au bar Monchamp à Saint-Constant dès septembre.

Alors que les soirées d’humour pullulent dans la métropole, les opportunités se font plus rares dans le Roussillon, remarque le résident de Saint-Mathieu.

«Il y a beaucoup de talent en dehors de Montréal et peu d’endroits pour se produire», dit-il.

«J’ai fait les auditions pour l’École nationale de l’humour et je n’ai pas été accepté, ajoute-t-il. Je dois travailler mon matériel et le meilleur endroit pour valider ses affaires, c’est dans les bars.»

Celui qui a étudié en Arts et lettres, profil expérience théâtrale, estime avoir une belle aisance sur scène.

Malgré son énergie contagieuse, William Monette dit devoir épurer ses textes dans le but ultime d’arriver à enligner «une ligne, un punch».

Jeunes talents

Il brisera la glace le samedi 26 septembre dans une formule où huit humoristes de la relève, dont lui, se succéderont sur scène. Rick Nice, Cédric St-Onge, Jerr Alain, Vincent Richer, Julien Lacroix, Richardson Zéphir et Jean-Cédric T. Proulx ont accepté l’invitation de leur confrère Monette.

Tous ces artistes ont des styles bien différents et ne suivront pas un thème précis.

Le résident de Saint-Mathieu projette de faire deux autres soirées en octobre et novembre. Si le public est au rendez-vous et que l’exercice est rentable, le jeune producteur de 23 ans souhaite organiser des rendez-vous comiques mensuels à l’année.

«J’ai beaucoup discuté avec l’humoriste David Beaucage et je suis bien conscient que la réalité d’ici est différente d’en ville, affirme M. Monette. À Montréal, quelqu’un va passer devant le bar et va rentrer écouter le show pour prendre une bière, alors qu’ici, les gens utilisent la voiture. Il faut que le déplacement soit prévu.»

Les billets sont vendus 10$ en prévente et 12$ à la porte.

Activité de financement
Même si des commanditaires lui donnent un bon coup de pouce, William organise un souper spaghetti avec DJ, animation et stand-up, le 19 septembre. La moitié des profits récoltés durant cette soirée iront à l’organisme Opération Enfant Soleil et le reste servira à financer ses soirées d’humour. Pour se procurer des billets, il faut communiquer avec l’organisateur via la page Facebook Productions Wilmo.
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des