Sonnor fait un retour à La Prairie

Sonnor fait un retour à La Prairie

Les ensembles chorégraphiques Sonnor effectueront un retour à La Prairie, près de 20 ans après avoir quitté la ville pour Longueuil faute d’espace pour pratiquer.

Fondé en 1968, Sonnor a fait ses débuts sur la scène en tant que corps de tambours et clairons. Depuis 1988, le groupe fait sa marque sur le Circuit international des ensembles chorégraphiques. Il a terminé notamment au 4e rang au Championnat mondial en 1992. Jouissant d’une grande popularité dans le domaine du spectacle, Sonnor se spécialise dans le maniement d’accessoires comme les drapeaux et les sabres.

Sonnor espère entamer la nouvelle saison avec trois groupes de compétition, soit une catégorie novice pour les jeunes de 6 à 12 ans, une catégorie A de niveau international pour les jeunes de 12 à 21 ans et une catégorie senior pour les passionnés et anciens membres âgés de 22 ans et plus.  

«Nous aimerions que le groupe novice soit constitué exclusivement de jeunes de La Prairie et des environs. Les deux autres groupes sont également ouverts aux Laprairiens», explique Carole Plante, agente au développement de Sonnor.

Un local pour la saison  

Le retour de l’ensemble à La Prairie était compromis jusqu’à tout récemment, faute d’un local de pratique durant la saison de compétition.

«Nous avions un accès assuré à un local jusqu’au 19 décembre, mais la saison débute en janvier. Après plusieurs rencontres avec la Ville, nous avons eu la confirmation que nous aurions accès à un autre local pour le groupe novice à partir du mois de janvier», poursuit-elle.

Les groupes A et senior poursuivront leurs pratiques à Longueuil.

L’ensemble s’est tourné vers Mme Plante pour former une relève.

«Je pense que de revenir dans la région est leur planche de salut. Même lorsque le groupe a quitté pour Longueuil, il a continué à véhiculer le nom de la ville à l’international en gardant le nom de Sonnor de La Prairie», mentionne-t-elle.

«L’activité chorégraphique a beaucoup évolué au cours des dernières années. Nous voyons des troupes d’ensemble chorégraphique notamment au festival Juste pour rire et au défilé de la Saint-Jean-Baptiste à Montréal», conclut-elle.

Une journée de portes ouvertes aura lieu le samedi 26 septembre de 10h à midi à l’école primaire Émilie-Gamelin à La Prairie.

 

Qu’est-ce qu’un ensemble chorégraphique?

À mi-chemin entre le sport et l’art, la performance d’un ensemble chorégraphique est inspirée du militarisme. Les membres doivent savoir manier différents accessoires comme des drapeaux, des sabres et des bâtons. L’activité se pratique dans un gymnase en groupes formés de 5 à 36 artistes. Des notions de théâtre sont également incluses dans le spectacle. Les ensembles chorégraphiques comme Sonnor sont représentés par La Fédération des associations musicales du Québec.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des