Sortie de la route 132 Est: des nids-de-poules «dangereux» qui ont tardé à être réparés

Par Ali Dostie
Sortie de la route 132 Est: des nids-de-poules «dangereux» qui ont tardé à être réparés
(Photo : Photo gracieuseté)

Marc Hoffman a fait le saut lorsque sa voiture a pris trois immenses nids-de-poule longeant la sortie de la route 132 Est menant au boul. Laurier, à Saint-Lambert. Avec un bris de chaussée qu’il juge aussi dangereux, il déplore l’inaction du ministère des Transports du Québec (MTQ), qu’il avait avisé de la situation.

«Ç’a fait « tock, tock tock »! raconte M. Hoffmann. Ce n’était pas qu’un petit nid-de-poule. Les trous étaient très profonds, trois fois 10 pieds de longueur. C’était fait pour arracher une suspension!»

Et c’est justement ce qui est arrivé sur son véhicule. «Ma suspension a été lourdement endommagée car elle a descendu de 2 pouces lors du choc, et j’ai dû la remplacer au coût de 1162$. La bottine en caoutchouc qui protège le joint universel de la roue a été lacérée par la suspension brisée au moment du choc.»

Il s’en est fallu de peu, selon M. Hoffman, pour qu’il ne perde la roue de son véhicule, ce qui aurait pu entraîné un accident beaucoup plus grave. Le citoyen juge complètement «irresponsable» que la chaussée soit en si mauvais état, risquant de causer d’autres accidents.

Selon Marc Hoffmann, plusieurs facteurs contribuent à la dangerosité du bris de la chaussée à cet endroit précis. La sortie 78 est une courbe dans une courbe, puisque la route 132 forme un virage vers la droite à cet endroit.

De plus, la ligne blanche qui distingue la voie de l’accotement est effacée sur plus de 230 pieds, car les automobilistes roulent constamment dessus.

«Quand la ligne blanche disparait, il est naturel de se diriger directement en direction de la grosse pancarte qui est au-dessus de la route au bout de la sortie, afin de passer en dessous, au milieu, surtout la nuit ou en cas de mauvaise visibilité», décrit-il.

Délai

À la suite de cet accident survenu à la mi-novembre, il a contacté le MTQ en espérant qu’une réparation soit apportée rapidement. «Le plus insultant, c’est que des pancartes indiquant «Travaux dans 1 km» ont été mises juste à côté des trous!» s’étonne-t-il.

Ce n’est que dans la nuit du 5 décembre – soit quelques jours après que le journal ait contacté le Ministère – que les travaux d’entretien ont été effectués.

«Le Ministère surveille de façon continue son réseau, assure le conseiller en communication Miguel Vizcaino-Dubé. De plus, lorsque les conditions sont propices à l’apparition de nids-de-poule, ses équipes de surveillance apportent une attention particulière à l’état de la chaussée afin de rapporter et réparer les bris.»

Il mentionne qu’un nid-de-poule est immédiatement colmaté «lorsqu’une situation l’exige», afin d’assurer la sécurité des usagers.

Au moment de leur visite, les équipes de surveillance du Ministère n’ont repéré aucun problème de sécurité directement dans la voie de circulation de la sortie 78, mais ont toutefois constaté l’état dégradé de l’accotement.

Partager cet article

4
Laisser un commentaire

avatar
3 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
Eric DzumedzeystephLouiseLuc Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Luc
Guest
Luc

Et entre le boulevard Matte et Rome sur la 15/132, ça fait plus d’un an que c’est malade, tous le monde conduit à gauche ou à droite pour éviter les trous qui n’arrêtent pas de s’ajouter. À quand un accident tragique ? Je ne peux pas croire que le MTQ attend ça 🙁

Louise
Guest
Louise

Je circule tous les jours sur ce tronçon et je confirme le tout. La voie du centre est patchée, comme on dit et on se fait brasser pas à peu près.

steph
Guest
steph

Moi aussi j connais l endroit pis j appel ca de la négligence criminel

Eric Dzumedzey
Guest
Eric Dzumedzey

Allez voir au Japon, aucun nid de poule, les trottoirs sont laves a la brosse et au savon, pas de papier, plastique, tasses, déchets, mégots de cigarette dans les rues;. Toutes les voitures et camions lavés et cirés, même les bétonneuses. Les chantiers de construction sont très propre sans boue. tout les gazons courts et sans mauvaises herbes. Tout le personnel en uniforme. Les jeunes enfants très propre en uniforme pour l’école. l’extrême politesse en tout temps. On dirait qu’on est sur une autre planète.