Une spécialiste de la région conseillère pour la série télé Fugueuse

Une spécialiste de la région conseillère pour la série télé Fugueuse

Fanny (à droite) rencontre Damien par l’entremise de Natacha (à gauche). Fanny tombe amoureuse du musicien qui se trouve à être un pimp.

Crédit photo : Gracieuseté - Marlène Gélineau-Payette

Agente de développement et recherche de l’équipe Mobilis – projet qui consiste à contrer l’exploitation sexuelle des jeunes adolescentes par les gangs de rue –, Carole Demers s’est entretenue avec l’auteure de la série Fugueuse pour l’aiguiller sur le sujet et ses enjeux.

«Nous ne sommes pas entrées dans le détail de l’intrigue, mais j’ai eu une rencontre de quelques heures avec Michelle Allen (l’auteure) qui m’a surtout posé des questions sur l’exploitation sexuelle, la réaction des jeunes qui la vivent, la réaction des familles, etc.», explique l’employée du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie Est (CISSS-ME).

Fugueuse est une œuvre de fiction basée sur un grand travail de recherche sur le terrain et de plusieurs témoignages d’intervenants du milieu et de victimes, est-il écrit sur le site du réseau TVA qui diffuse l’émission.

«C’est une série très réaliste et je trouve ça bien qu’on montre que ça peut vraiment arriver à n’importe qui, indique la conseillère auprès des intervenants du Directeur de la protection de la jeunesse (DPJ). C’est un mythe de penser que les proxénètes sont tous noirs ou que les filles qui sont exploitées proviennent toutes de milieux défavorisés. La série n’embarque pas dans les clichés et c’est ce qui fait que ça résonne autant.»

«Le sujet de l’exploitation sexuelle a longtemps été tabou, mais plus on parle, plus ça nous donne la chance d’outiller les parents.» -Carole Demers, conseillère auprès des intervenants du Directeur de la protection de la jeunesse (DPJ)

En parler avec les enfants

En 2008, l’âge des jeunes recrutés se situait entre 15 et 16 ans. Dix ans plus tard, il se situe entre 12 et 13 ans, selon les experts.

«Il y a moyen d’aborder la question de l’exploitation sexuelle avec les préados parce que si on attend qu’ils aient 16 ans, on a manqué le bateau, indique Carole Demers. Les parents sont les premiers responsables de l’éducation à la sexualité des enfants et il est primordial qu’ils adressent le sujet assez tôt.»

Les notions de consentement, d’hypersexualisation et de respect de soi et des autres peuvent être abordées en bas de 12 ans, selon la spécialiste.

Les parents dont les enfants ont 14 ans pourraient regarder la série Fugueuse en famille, dit-elle.

«Il y a un exercice de debriefing qui doit être fait après, par exemple, avertit-elle. Il doit y avoir une discussion pour savoir comment les ados ont perçu certaines choses et ce qu’ils en pensent.»

Pour mieux se préparer, les parents peuvent aussi choisir de la regarder seuls et ensuite avec les enfants, suggère-t-elle.

Des effets à long terme

La professionnelle qui réside dans la région souhaiterait évidemment que la série Fugueuse se termine bien pour qu’on voit que les filles peuvent s’en sortir. Même si les statistiques sont peu encourageantes – environ 10 filles sur 60 vont réussir à se sortir du cercle de la prostitution annuellement – Mme Demers demeure optimiste, malgré la lenteur de la réhabilitation.

En début de relation, Damien couvre Fanny de cadeaux et la complimente. Photo gracieuseté – Marlène Gélineau-Payette)

«C’est un processus qui est très long parce que les filles sont un peu comme dans une secte. Elles ont été brainwashées et doivent être déprogrammées. Elles sont convaincues que des clients, elles en font par choix et il faut les amener à les faire douter.»

La spécialiste qui travaille en partenariat avec le Service de police de l’agglomération de Longueuil et les centres jeunesse pense que la série ne freinera pas la roue de l’exploitation sexuelle dans l’immédiat, mais est d’avis qu’elle aidera grandement côté prévention.

Synopsis de Fugueuse

La série met en scène Fanny (Ludivine Reding), une adolescente de la banlieue qui rêve d’aventure et d’émancipation. Amoureuse d’un musicien qui se trouve à être un pimp, l’adolescente est introduite dans l’univers des bars de danseuses et de la prostitution. Manipulée par son chum, elle fugue de son domicile, puis du centre jeunesse, pour être auprès de lui. Près de 1,5 million de téléspectateurs ont suivi la descente aux enfers de Fanny. La saison prend fin le 12 mars.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar