Subvention de 2,3 M$ pour redynamiser le château d’eau à Saint-Constant

Subvention de 2,3 M$ pour redynamiser le château d’eau à Saint-Constant

Situé sur la montée de LaSaline, à l’intersection de la rue Champagne, le château d’eau fait partie du paysage de Saint-Constant depuis 50 ans.

Crédit photo : Gracieuseté - Ville de Saint-Constant

Les gouvernements provincial et fédéral ont annoncé, le lundi 22 janvier, qu’ils accordent une subvention de 1,1 M$ pour aménager un centre d’observation et d’interprétation de l’énergie éolienne dans l’ancien réservoir d’eau à Saint-Constant.

L’aide financière accordée par les deux paliers provient du Nouveau Fonds Chantiers Canada-Québec – Fonds des petites collectivités.

Kruger Énergie, qui possède un parc éolien dans la région, contribuera à la hauteur de 300 000$. La Ville de Saint-Constant versera également 1,1 M$, ce qui porte l’investissement total du projet à 3,5 M$. Cette somme figure dans le Programme triennal d’immobilisations de la municipalité pour 2018.

La conférence s’est faite en présence du député fédéral de La Prairie, Jean-Claude Poissant, de la députée provinciale de Laporte, Nicole Ménard, et du directeur du développement durable chez Kruger Énergie, Gilles Côté.

Les deux députés ont souligné l’apport du projet qui «favorisera l’essor du tourisme et de l’économie locale et régionale». Même s’ils ont parlé de création d’emplois, le maire de Saint-Constant Jean-Claude Boyer a ajouté qu’il est trop tôt pour chiffrer le nombre exact, puisque d’autres annonces sont encore à venir en lien avec cette structure.

Tourisme

Mme Ménard, qui représentait la ministre du Tourisme, Julie Boulet, a qualifié le projet d’«original et unique».

«Le secteur touristique en Montérégie, comme partout au Québec, fait face à une forte concurrence internationale qui nous oblige à nous distinguer, a-t-elle souligné. La restauration du château d’eau, jumelée à Exporail qui attire déjà des dizaines de milliers de visiteurs chaque année, viendra rehausser notre offre touristique.»

Le maillage et la forfaitisation qui pourra être développée avec les différentes entreprises touristiques prolongeront le séjour des visiteurs dans la région, a estimé Mme Ménard.

Le maire a confirmé qu’il sera possible d’établir des partenariats avec les musées, restaurants et salles de spectacle des environs. Il a entre autres fait référence au futur amphithéâtre de Saint-Constant dont le début de la construction est prévu pour juin 2018.

Nouveau souffle pour un jalon identitaire

Le château d’eau a été construit en 1966 et fait partie du patrimoine de Saint-Constant. Il est aussi l’un des premiers repères visuels des visiteurs lors de leur passage dans la Ville.

«Il y a quelques années, il y avait eu un projet de logements sociaux à cet endroit et on prévoyait détruire la tour. Des citoyens, dont je faisais partie, s’y étaient opposés parce qu’on souhaitait conserver cet emblème. Je suis donc très heureux de faire cette annonce aujourd’hui», a affirmé M. Boyer.

Le projet de château d’eau en quatre points

-La tour d’observation qui sera accessible grâce à un ascenseur panoramique offrira un point d’observation à plus de 40 mètres (130 pieds).

-La salle de l’observatoire qui accueillera un petit café pourra aussi être louée.

-Le centre d’interprétation de l’énergie éolienne figurera au rez-de-chaussée.

-La firme Nadeau Nadeau Blondin architectes de La Prairie a créé les plans. L’appel d’offres devrait être lancé sous peu.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar