Sur trois roues dans les rues de Saint-Constant

Sur trois roues dans les rues de Saint-Constant

Un nouveau mode de transport principalement destiné aux aînés sillonne les rues de Saint-Constant cet été pour faciliter leurs déplacements.

Du mercredi au dimanche, Émilie Laplante se déplace à bord d’un triporteur muni d’un petit moteur électrique à partir des résidences Champlain, Marie-Léonie et St-Constant pour amener les citoyens vers la destination de leur choix dans un rayon de 3 kilomètres. Le véhicule peut accueillir deux adultes ou un adulte et deux enfants à la fois. Le service est gratuit.

«Les gens sont contents de me voir et ne sont jamais bêtes. Ils ont le sourire fendu jusqu’aux oreilles, affirme-t-elle. C’est plaisant d’avoir un emploi qui nous fait passer nos journées au soleil.»

La canicule de la semaine passée n’a pas embêté la jeune femme de 18 ans.

«On s’habitue avec le temps. J’ai un petit moteur pour m’aider à monter les côtes», lance-t-elle.

«Nous visons surtout les personnes du 3e âge, mais le service est accessible à tous, aux femmes enceintes ou aux adolescents qui n’ont pas de permis, par exemple», explique Amélie Rose, secrétaire au Service des communications à la Ville de Saint-Constant.  

Les demandes de trajets varient d’un citoyen à l’autre.

«On peut simplement me demander de reconduire une personne à la pharmacie ou dans un commerce. Je circule en tout temps dans les rues, alors parfois les gens m’arrêtent pour faire un tour», explique Émilie Laplante.

Le concept est une idée de Vélo Duo qui a développé ce projet en 2009. Aujourd’hui, 19 villes accueillent le triporteur de l’entreprise d’économie sociale fondée par Denis Desjardins.

«Nous voulons doubler encore ce chiffre. Nous recevons de beaux appuis de la part des Villes», explique M. Desjardins.

Aide au décrochage scolaire

Le service de triporteur de plaisance possède un autre volet qui touche le décrochage scolaire. Chaque conducteur est un jeune décrocheur dont le salaire versé par Vélo Duo lui permet de financer son retour aux études.

«J’ai vécu la réalité du décrochage. Je suis retourné sur les bancs d’école plus tard pour aider moi-même les jeunes», poursuit M. Desjardins.

En service jusqu’en octobre?

Émilie Laplante promène des citoyens de Saint-Constant depuis le 28 juin. Le service devait initialement être disponible durant l’été à Saint-Constant, mais selon la Ville, il pourrait être accessible jusqu’au 4 octobre.

«Tant que les routes sont praticables, indique Amélie Rose. Nous aimerions que le triporteur revienne chaque année.»

Toute personne désirant réserver un transport doit téléphoner au 1 855 835-6386.

Un service populaire et multigénérationnel

Depuis leur création, les triporteurs de plaisance de Vélo Duo effectuent entre 1500 et 1700 déplacements par année à travers le Québec.

Le fondateur Denis Desjardins, souhaitait mettre sur pied un projet qui réunirait toutes les générations. «Je trouve illogique que les personnes âgées qui vivent dans des centres d’hébergement n’aient plus de contact avec les jeunes», affirme-t-il. 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des