Les taxes augmentent de près de 3% à Saint-Philippe

Les taxes augmentent de près de 3% à Saint-Philippe

Crédit photo : Le Reflet - Denis Germain

Le propriétaire d’une maison moyenne évaluée à 290 730$ à Saint-Philippe devra débourser 64$ de plus pour s’acquitter de son compte de taxes en 2018, alors que les taxes augmentent de 2,87%. Pour sa part, le propriétaire d’une maison mobile moyenne valant 184 033$ devra payer 40$ supplémentaires.

L’augmentation est due à la taxe foncière, qui passe de 0,765 à 0,787 du 100$ d’évaluation, et à celle sur l’entretien des égouts qui croît de 16$, pour se fixer à 149$. Les autres taxes sont gelées.

Budget équilibré

Le budget 2018 de la Municipalité de Saint-Philippe s’élève à 14,2 M$, en hausse de 187 000$ par rapport à 2017. Lors de son dépôt, le mardi 19 décembre, la mairesse Johanne Beaulac a affirmé que l’objectif du conseil était «de déposer un budget équilibré, marquant ainsi notre volonté d’exercer une gestion responsable des deniers publics et ainsi rencontrer les attentes de la population.»

Elle a aussi annoncé que «2018 marquera le lancement d’une analyse sur le potentiel de développement économique et urbanistique» de la Ville. Par cette démarche, l’administration municipale souhaite accoucher d’un plan d’action pour assurer l’avenir financier de la Municipalité.

3 M$ d’investissements en 2018

La Ville a également présenté son plan triennal d’immobilisations pour les années 2018 à 2020. Il s’élève à 40 M$, dont 3 M$ en 2018.

Plus de 1 M$ sera dédié à l’amélioration des infrastructures et à la stabilisation des berges, tandis que près de 500 000$ seront consacrés à des parcs, dont le réaménagement complet de celui appelé Anatole-Lussier, et du réseau cyclable.

En ce qui concerne l’usine de traitement des eaux usées, la Ville travaillera à la réalisation de plans et devis. Ce projet est conditionnel à l’obtention de subventions.

«Enfin, Saint-Philippe investira dans l’affichage urbain et dans son identité», informe la Municipalité par voie de communiqué.

Au programme en 2018

-Maintien et amélioration des services en place, par l’ajout de ressources aux communications et aux services de génie et d’urbanisme.

-Révision quinquennale du plan et des règlements d’urbanisme.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar