Témoin recherché : une piétonne frappée par une auto à Sainte-Catherine

Par Hélène Gingras
Témoin recherché : une piétonne frappée par une auto à Sainte-Catherine

La police cherche au moins un témoin d’un délit de fuite survenu à Sainte-Catherine, le 6 janvier, vers 17h05. Un chauffard a frappé une piétonne sans jamais s’immobiliser.

«Je suis habituée de passer à cet endroit. Je passe là tous les jours depuis 10 ans», a raconté la victime au Reflet sous le couvert de l’anonymat.

La dame rentrait du travail en marchant. À l’intersection de la rue Centrale et du boulevard Saint-Laurent, elle a été heurtée par un véhicule qui ne s’est jamais immobilisé à l’arrêt obligatoire aux quatre coins. L’automobiliste circulait sur le boulevard en direction du parc industriel.   

«Je l’ai vu arriver de loin et je me suis dit qu’il m’avait vue, qu’il allait s’arrêter et repartir après son stop», a-t-elle pensé.

La victime a été heurtée du côté gauche, possiblement avec le coin avant du véhicule.

«Je suis tombée par terre, se souvient la dame de 61 ans. Je me tenais le poignet gauche tellement ça me faisait mal. Une chance que j’avais mon manteau et de grosses mitaines qui ont absorbé un peu le choc.»

Souffrant d’une fracture du poignet, elle a dû être hospitalisée. Un spécialiste lui a inséré une tige afin de replacer l’os dans son axe et favoriser sa guérison.

«Je suis en arrêt de travail pour trois mois», dit-elle dépitée.

La piétonne était convaincue que le chauffard s’immobiliserait après l’avoir frappée, mais il a préféré prendre la fuite.

Selon ses souvenirs, le conducteur était un jeune homme aux cheveux foncés. Il conduisait un petit véhicule qui pourrait être de couleur crème ou autre.

Une automobiliste, une femme âgée d’environ 30-35 ans, qui suivait le chauffard s’est arrêtée pour porter assistance à la victime. La police aimerait entrer en contact avec celle-ci dans l’espoir qu’elle puisse aider à faire progresser l’enquête. Le témoin est invité à communiquer avec la détective Louise Pelletier, de la Régie intermunicipale de police Roussillon, au 450 638-0911, poste 487.

Par ailleurs, toute personne désirant transmettre de l’information de façon anonyme peut contacter l’organisme Échec au crime au 1-800-711-1800 ou effectuer un signalement en ligne à echecaucrime.com. Une récompense pouvant atteindre jusqu’à 2000$ peut être remis à toute personne qui transmet de l’information permettant l’arrestation du suspect.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des