Un camping ferme ses portes après 40 ans d’activités

Par Mario Pitre
Un camping ferme ses portes après 40 ans d’activités
Le Camping Royal fermera ses portes à la fin d’octobre, après 40 ans d’activité. (Photo : Journal Saint - François Pierre Langevin)

Les locateurs du Camping Royal, de Coteau-du-Lac, devront quitter les lieux d’ici la fin d’octobre, alors que le site fermera ses portes après quelque 40 années d’activité.

Le propriétaire du site, Guy Farand, a avisé les usagers de cette fermeture en juillet, se disant «incapable de repousser les exigences municipales et gouvernementales», qui lui sont requises afin de poursuivre les activités du site.
Relativement peu connu, le Camping Royal se trouve enclavé dans une zone urbanisée de la ville, bordée par la rivière Delisle et le canal Soulanges et n’est accessible que par la rue Legros.

Visiblement amer, M. Farand explique qu’il subit des pressions depuis quelques années des autorités municipales et gouvernementales afin que ses installations respectent les nouvelles exigences qui se sont imposées au fil des années en termes d’installations sanitaires, entre autres. Des exigences qui, incidemment, nécessiteraient d’importants investissements de sa part.

Du côté de la Ville de Coteau-du-Lac, le directeur général Michel Vaillancourt explique que le propriétaire bénéficie d’un droit acquis depuis 2010, mais qu’il déroge à plusieurs règlements touchant l’environnement et le Code du bâtiment.

 

Le site est enclavé et n’est accessible que par la rue Legros. (Photo Journal Saint-François Pierre Langevin)

 

La mairesse Andrée Brosseau rappelle pour sa part qu’il s’agit d’un dossier complexe en raison de la localisation du site et du fait qu’il n’a pas été mis aux normes depuis ses débuts il y a 40 ans. «La Ville travaille de concert avec M. Farand pour l’accompagner, dans le plus grand respect, dans sa décision de mettre un terme aux activités du camping … la fermeture d’une entreprise présente dans la communauté depuis 40 ans mérite d’être soulignée », dit-elle, ce qui sera fait éventuellement via le bulletin municipal.

On ignore cependant ce qu’il adviendra de ce site par la suite, M. Farand laissant entendre qu’il sera mis en vente. Le site n’est toutefois pas desservi les services d’égout-aqueduc.
Cette fermeture n’affectera cependant pas les activités du Parc Marina, de Coteau-du-Lac, dont M. Farand est également le propriétaire.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Sonia Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Sonia
Guest
Sonia

Il n’y avait pas l’air d’avoir grands activités là, mais j’imagine que ceux qui campaient là aimaient ça. Le pire c’est de tout déménager et recommencer à réaménager ailleurs. Je sais de quoi je parle, nous étions au lac des cèdres à St-Lazard.