Un chien de Candiac en vedette à l’émission Animania

Par Vicky Girard
Un chien de Candiac en vedette à l’émission Animania
Marie-Pier Malo, Jean-Philippe Côté et leur compagnon Billy en pleine démonstration. (Photo : Gracieuseté Groupe Entourage – Vanessa Brossard)

Un chien et ses deux maîtres résidents de Candiac ont charmé le public de la nouvelle émission télévisée Animania, dont le premier épisode était diffusée sur les ondes de TVA, le 8 janvier. Même si Billy, aidant naturel, a remporté une manche de la compétition qui couronnera l’animal de compagnie préféré du Québec, il ne se rendra pas en finale.

Ses galipettes sur deux pattes, les tours qu’il effectue avec son maître en fauteuil roulant et son allure de peluche ont attendri sur le plateau de tournage. Néanmoins, le Golden Doodle a surtout remporté le vote du public grâce à son histoire touchante.

«Ce Golden Doodle est entré dans la vie de Jean-Philippe après son accident. Même sans formation, Billy avait toutes les qualités requises pour devenir un excellent aidant naturel. Grâce à son énergie, il a aidé Jean-Philippe a gardé le moral», a-t-on expliqué dans l’émission.

Jean-Philippe Côté a raconté sur le plateau d’Animania qu’il s’est fracturé le cou en sautant d’un bateau avec des amis, alors qu’il ne voyait pas le fond de l’eau. Il est aujourd’hui en fauteuil roulant.

«J’ai eu beaucoup de misère à me réintégrer dans la société. Billy m’a fait sortir de la maison et à arrêter de focusser sur ma situation», a affirmé l’homme.

Sa conjointe, Marie-Pier Malo, a confirmé avoir vu une grande différence avec l’arrivée de Billy. M. Côté a ajouté qu’après sa réadaptation, retourner chez lui a été une étape difficile. Une promenade à la fois, le compagnon canin est parvenu à faire bouger son maître. S’occuper de Billy l’a forcé à accomplir des tâches comme ramasser ses besoins.

À la base, le compagnon à quatre pattes n’était pas un chien entraîné pour accompagner des individus limités physiquement. Néanmoins, son maître l’a choisi pour accomplir cette tâche plutôt que d’aller chercher un animal «employé».

«C’est l’orgueil d’un gars. Je ne me voyais pas avec un chien [d’assistance]», a-t-il dit.

Le couple voulait plutôt entraîner lui-même un animal avec qui il avait une connexion.

«C’est touchant de voir cette symbiose», a témoigné Jean-Marc Généreux, artiste invité sur le plateau.

«C’est difficile à expliquer. C’est de la zoothérapie. Ça marche pour vrai. Tu y regardes la bette et tu ne peux pas être fâché», a fait valoir M. Côté.

Animania | Autopromo du 8 janvier 2020

Pour la grande première, on reçoit Mélanie Maynard et Jean Marc Genereux! Ils feront la rencontre de 6 animaux exceptionnels, dont un cheval miniature magique 🐴, un chat voyageur 🐱 et un samoyède étincelant de beauté 🐶! 📺 Animania, mercredi 20h à TVA et sur le www.tvaendirect.ca 🐾

Posted by Animania on Tuesday, January 7, 2020

Compétition

Le concept de l’émission Animania est de mettre six animaux exceptionnels en compétition sur le plateau à chaque épisode. Le public qui assiste au tournage vote pour son préféré de deux à la première manche. Il sélectionne son favori de trois, qui passera directement en finale. Billy s’opposait à Mathilde, le seul singe domestiqué au Canada, lors de la première étape de l’épisode.

Pascal, un cheval qui danse et fait des tours, a raflé la victoire. Les compétiteurs sont également jumelés à l’une des deux personnalités publiques invitées à chaque émission. Mélanie Maynard et Jean-Marc Généreux étaient les premiers. Le grand gagnant remportera 10 000$ en prix.

Partager cet article

2
Laisser un commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
1 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Kiki Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] Après Billy la semaine dernière, un autre animal de la région sera en vedette à l’émission télévisée Aniamania, diffusée sur les ondes de TVA. Cette fois, il s’agit de Bémol, le bichon poodle du zoothérapeute de La Prairie Sylvain Gonthier. […]

Kiki
Guest
Kiki

Je vote pour Zodiak.