Un couple transforme la nature en objets décoratifs

Photo de Audrey Leduc-Brodeur
Par Audrey Leduc-Brodeur
Un couple transforme la nature en objets décoratifs
(Photo : Le Reflet - Denis Germain)

Martine Fortier et Claude Lachapelle créent des œuvres d’art uniques à partir de matériaux naturels qu’ils dénichent en voyage. Leurs terrariums, lampes et autres objets décoratifs qu’ils exposent à la bibliothèque de La Prairie jusqu’au 30 avril sont autant de souvenirs de vacances qu’ils partagent avec les visiteurs.  
Le couple, qui s’exécute sous le nom d’Idées M, a joint ses passions respectives; Mme Fortier s’adonne à l’horticulture, alors que M. Lachapelle travaille le bois récupéré.
«Nous sommes profondément heureux quand nous travaillons à créer une pièce ensemble. Nos objets sont plus développés parce que nos deux univers sont réunis», mentionne la résidente de La Prairie.
Le bois flotté du Bas-Saint-Laurent, les coquillages de la Gaspésie et d’autres matières organiques trouvés en nature sont enjolivés par le duo d’artistes, qui veut toutefois en conserver l’essence.
«La nature travaille pour nous, dit M. Lachapelle. Je n’ai qu’à polir le bois pour avoir la forme que je désire. Je récupère les matières seulement si je vois qu’il y a un potentiel.»
L’amour des plantes et de la nature est arrivé tôt dans la vie de Mme Fortier, qui se rappelle qu’elle conservait les pépins d’orange pour les semer quand elle était enfant.
«D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours fait pousser des plantes. Je gardais les roches dans mes poches, un peu à la Amélie Poulain dans le film!» raconte-t-elle.
Un deuil à faire
Le plaisir de créer à partir de matériaux récupérés en voyage oblige néanmoins les artisans à faire le deuil de leurs œuvres au moment de la vente.
«Il y a des objets dont nous n’avons pu nous départir parce qu’ils ont une trop grande signification pour nous, mentionne Mme Fortier, citant entre autres une lampe en bois ayant la forme d’un héron. Nous voyons parfois quelques-uns de ces oiseaux près de chez nous, au bord du lac de la Citière.»
Bien que la plupart des œuvres exposées à la bibliothèque sont des terrariums composés essentiellement de plantes, de roches et de sable, le couple souligne qu’il fabrique aussi d’autres objets plus inusités, notamment des patères et des arbres à chat.

«Notre passion des voyages, de la mer et du désert se transmet à travers nos créations.» -Claude Lachapelle et Martine Fortier

Une multitude de terrariums, composés essentiellement de plantes, de roches et de sable, sont exposés à la bibliothèque.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le bois flotté est transformé en vase.

 
 
 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des