Un directeur d’école accusé de pornographie juvénile

Par Mario Pitre
Un directeur d’école accusé de pornographie juvénile
(Photo : Gracieuseté)

Directeur de l’École du Parcours, qui évolue à l’intérieur du campus du Centre Jeunesse de la Montérégie à Valleyfield, Jean Ricard fait face à des accusations de possession, distribution et production de pornographie juvénile.
L’homme de 58 ans a été arrêté mercredi par la police de Châteauguay à son domicile du chemin Saint-Louis à Beauharnois. Les actes reprochés auraient été commis entre le 1er février 2018 et le 24 avril 2019.
Bien que l’école qu’il dirigeait depuis cinq ans est située dans les murs du campus du Centre Jeunesse, elle relève de la Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands. À cet égard, la porte-parole de la CSVT, Audrey St-Aubin, a tenu à préciser que les gestes reprochés à M. Ricard n’auraient aucun lien avec les élèves de l’École du Parcours ou l’établissement comme tel.
«D’ailleurs, nous avons tenu à faire cette précision dans une lettre envoyée ces derniers jours aux parents des enfants qui fréquentent l’école, afin de rassurer tout le monde», a fait savoir la porte-parole.
Entre-temps, Jean Ricard a été relevé de ses fonctions et la Commission scolaire dit collaborer avec les autorités tant que l’enquête ne sera pas complétée.
Mis en accusation le mercredi 24 avril en après-midi, Ricard a été libéré le lendemain matin moyennant une caution de 1500 $. Il devra également respecter une série d’engagements, dont celles de garder la paix, ne posséder aucune arme, de se désabonner et ne pas utiliser Internet ou tout autre réseau numérique, ou encore ne pas se trouver dans un parc public, garderie, terrain d’école ou terrain de jeu. Il devra retourner en cour le 18 juin prochain pour la suite des procédures.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des