Un photographe fait prendre la pose pour le rose à Saint-Constant

Par Vicky Girard
Un photographe fait prendre la pose pour le rose à Saint-Constant
(Photo : Gracieuseté)

Philip Ericksen est l’un des  photographes bénévoles qui prend part à l’événement «Une pose pour le rose»: une occasion de se faire prendre en photo par des professionnels pour 20$ tout en donnant à la Société canadienne du cancer.
Le photographe originaire de Gatineau offrira ses services à Saint-Constant, car sa sœur, l’artiste Janick Ericksen, y possède un atelier qu’il décrit comme «vivant».
«Comme ça, ce ne sera pas des photos sur un fond blanc», dit-il.
Les clichés se prendront dans un décor coloré. M. Ericksen est même ouvert à prendre des photos dans d’autres lieux, comme à l’extérieur, si certaines femmes le souhaitent.
C’est grâce à Facebook que le photographe a entendu parler de l’événement.
«J’ai trouvé ça vraiment intéressant. Moi, je n’ai jamais vraiment donné, alors c’est le temps», confie-t-il.
M. Ericksen confie que le geste est d’autant plus significatif pour lui qui a perdu sa mère du cancer et que la maladie touche plusieurs autres membres de sa famille.
«J’ai pensé aux femmes dans ma vie quand j’ai su qu’une femme sur huit est atteinte du cancer du sein», explique l’homme de 60 ans.

«Si je peux aider le moindrement à sauver une vie, je vais mettre l’épaule à la roue. C’est facile pour moi.»
-Philip Ericksen

Coût et déroulement
Bien qu’il dit s’être pris «à la dernière minute» pour se joindre au mouvement cette année, le photographe espère que 20 femmes répondront à son appel. Au moment d’écrire ces lignes, 8 femmes étaient inscrites à la séance qu’il offre à Saint-Constant le 6 avril, de 10h à 18h.
Près de 300 photographes donnent leur temps bénévolement partout au Québec.
«C’est une façon d’avoir accès à un photographe commercial, pour seulement 20$ et pour une bonne cause», indique M. Ericksen.
Celui-ci a l’habitude de prendre des photos de courses de rallye, mais se dit heureux de photographier «des vraies personnes» pour l’événement, chose pour laquelle il a aussi acquis de l’expérience au cours de sa carrière.
Il ajoute qu’en aucun cas les clichés ne peuvent être utilisés à des fins commerciales. Les modèles repartiront avec leur photo sélectionnée et pourront en acheter davantage si elles le souhaitent.
Une séance de photo dure environ 10 à 15 minutes et l’entièreté des profits va à la Société de cancer canadienne.
La fille de M. Ericksen a aussi décidé de s’impliquer en offrant des services de maquillage aux participantes. Celle-ci a une formation dans le domaine.
Les intéressées peuvent contacter le photographe par courriel au sailavie@videotron.ca.
Pose pour le rose 
La 3e édition de «Pose pour le rose» a lieu du 6 au 14 avril. L’événement a été initié par Marilyn Bouchard, originaire du Saguenay Lac-Saint-Jean. La première année, 80 photographes ont immortalisé le portrait de plus de 2 000 femmes, ce qui a permis d’amasser 70 000$. L’année dernière, 190 photographes ont photographié 7 000 femmes et amassé 257 000$. Mme Bouchard avait un objectif modeste de 3 000$ en mettant sur pied son projet.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des