Une Candiacoise crée des bracelets pour la communauté sportive

Une Candiacoise crée des bracelets pour la communauté sportive

Marie-Jeanne Arsenault a eu un flash en pleine nuit. Adepte de la course à pied, elle a eu envie de créer une gamme de bracelets distinctifs pour motiver et féliciter les coureurs. En moins d’un an, l’entreprise AuraVibe a fait sa niche auprès de la communauté sportive.

Avant de se lancer dans la vente de bijoux, la résidente de Candiac portait déjà des créations faites de pierres semi-précieuses. Depuis plusieurs années, ces bracelets connaissent une forte popularité chez les amateurs de yoga, qui apprécient l’aspect spirituel qui s’en dégage.

«Je me suis demandée pourquoi il n’y avait que les centres de yoga qui avaient ce genre de produits, raconte la femme d’origine congolaise. J’ai réveillé mon conjoint cette nuit-là, ça me prenait par les tripes. J’étais déjà en recherche le lendemain matin pour développer mon produit.»

Artiste dans l’âme – loin du portrait type de l’entrepreneur – Marie-Jeanne Arsenault dit s’être lancée dans cette aventure les yeux fermés.

«Je n’ai jamais réfléchi, c’est l’artiste en moi qui a parlé. J’ai eu une idée et j’ai foncé tête première. Je ne me suis pas posé de questions, je n’ai pas fait de plan d’affaires», explique-t-elle.

La jeune femme s’est informée auprès de distributeurs de pierres semi-précieuses. Depuis janvier, elle les fait venir d’Inde, de Bali et de Chine. Les bracelets, disponibles pour femmes, hommes et enfants, sont créés dans la région. Chacun possède une pierre dans laquelle est gravé un symbole représentatif. Pour les sportifs, les mentions 5 km, 10 km, demi-marathon, marathon ou triathlon sont notamment disponibles.

«Ces bracelets signifient l’accomplissement et la fierté qui viennent avec la course. C’est pour se féliciter d’avoir atteint son but de course ou pour se motiver à l’atteindre», explique-t-elle.  

«C’est comme un trophée pour les coureurs, renchérit-elle. Ce n’est pas la médaille traditionnelle que tu ne peux pas mettre autour de ton cou le mardi matin au bureau pour montrer à tout le monde que tu es heureux.»

Style de vie

AuraVibe a élargi son cercle de clientèle avec des pierres dites style de vie. On retrouve sur certaines d’entre elles des cœurs, des mots d’encouragement, des positions au yoga ou encore le triangle représentatif du logo de la compagnie.

«Ce n’est pas qu’un bijou. Avec le produit, tu veux atteindre une sensation de bien-être», soutient-elle.

«On a tous notre couleur, on dégage tous quelque chose, ajoute-t-elle. Chaque bracelet a son aura, car chaque pierre dégage une énergie. Il suffit de trouver le bon bracelet qui va faire briller ton aura.»  

Une communauté

Marie-Jeanne Arsenault mise sur l’aide de son conjoint, François Dubuc, pour l’aspect financier et administratif de l’entreprise, dont la gestion de la boutique en ligne. Les deux voient grand pour l’expansion d’AuraVibe. Inspirée par l’entreprise de vêtements Lolë, la jeune femme désire créer une communauté qui la suivra à l’occasion d’évènements. Une première activité de SUP Yoga a d’ailleurs eu lieu cet été au Récré-O-Parc à Sainte-Catherine où AuraVibe a remis un bracelet à chaque participant.

«On veut que les gens nous suivent et qu’ils aiment le produit, mais surtout qu’ils apprécient la mission et l’idée de bien-être qu’il y a derrière l’entreprise», conclut la fondatrice.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires