Une course-bénéfice de 30 heures pour ses 30 ans

Par Vicky Girard
Une course-bénéfice de 30 heures pour ses 30 ans
Début juillet, une quinzaine de personnes étaient déjà inscrites à l’événement de Jerry Blackburn. (Photo : Gracieuseté)

Courir cinq marathons en 30 heures alors qu’il n’en a jamais couru un de sa vie, et ce, afin de célébrer son 30e anniversaire lors d’un événement-bénéfice pour le Centre jeunesse de la Montérégie; voici le défi que s’est lancé Jerry Blackburn. Son Burnathlon aura lieu au RécréoParc, du 8 août à 4h, au 9 août 10h.

«Je ne suis pas un coureur. Les gens qui me connaissent le savent. Je ne suis pas quelqu’un pour qui courir est naturel. C’est hors de ma zone de confort», admet d’emblée M. Blackburn, propriétaire des centres d’entraînement Blackburn athletics à La Prairie et à Boucherville.

Beaucoup lui demandent comment il compte accomplir cet exploit sans expérience en la matière. M. Blackburn répond qu’il a une détermination sans limites.

Son objectif premier pour plonger est de «faire quelque chose de différent qui n’avait jamais été fait».

Néanmoins, pour l’aider, il a demandé les conseils de Patrice Godin, acteur, auteur et coureur aguerri.

«Son conseil, c’est d’accumuler les kilomètres de course. Il m’a dit de ne pas me casser la tête avec la préparation et de seulement courir le plus souvent et longtemps possible pour que mon corps s’habitue», explique-t-il.

À un mois du défi lors de son entretien avec Le Reflet, M. Blackburn a indiqué qu’il a commencé à courir au moment où il a eu l’idée de son défi à la fin juin.

«J’aime prouver aux gens qu’il n’y a aucune limite. J’ai un objectif en tête et je n’arrêterai pas.»

-Jerry Blackburn

L’athlète a cessé tout autre entraînement physique qu’il effectuait auparavant, comme la musculation. Il a également contacté l’entraîneure qu’il voyait en prévision d’un Ironman qui a été annulé en raison de la COVID-19.

«C’est surtout pour savoir quoi manger et quoi prendre comme suppléments pendant les 30 heures. Ce sont des choses que je ne connais pas. Côté mental, je suis capable de maintenir un niveau de souffrance élevé, mais je dois m’assurer que mon corps va suivre», dit-il.

Quant aux pauses qu’il prévoit s’accorder pendant sa course, il est encore à les planifier.

«Au début, j’avais une stratégie de courir 7 km par heure. Donc, environ 42 minutes pour une pause de 18 minutes, selon mes capacités. Mais Patrice Godin m’a expliqué qu’en courant des longues distances, les pauses font refroidir les muscles. J’en suis à faire des tests», laisse-t-il savoir.

Événement

M. Blackburn dit aimer organiser des campagnes de financement. En deux ans et demi, il a amassé 120 000$ pour le Centre de jeunesse de la Montérégie avec ses entreprises. Il n’a pas d’objectif monétaire pour le Burnathlon.

L’événement n’engage pas que lui. Des participants peuvent s’inscrire aussi, seuls ou en équipe, pour courir à relais pendant les dernières 15 heures du défi, du 8 août à 19h au 9 août à 10h. Les frais d’inscription de 100$ par participant incluent le stationnement et la location d’un site de campement, puisque l’organisateur a loué le camping du RécréoParc en entier. Les campeurs sont invités à s’installer entre 16h et 18h le 8 août.

«Je voulais créer un événement pour les autres. Je suis rassembleur. Les gens peuvent se monter des équipes de 4 à 8 personnes pour courir, mais aussi pour avoir du plaisir en groupe», explique M. Blackburn.

Les spectateurs pourront aussi accéder à cette section du parc sans y dormir.

«J’ai créé l’événement pour que ceux qui ne veulent pas courir puissent juste venir avoir du fun avec nous», laisse savoir M. Blackburn.

L’athlète confie qu’avoir une foule pour l’accompagner à la tombée de la nuit lui donnera de la force.

Il considère aussi qu’après la période de confinement, une activité comme celle-ci permettra à tous les participants d’être ensemble «légalement».

Comment faire un don ?

Les gens peuvent faire un don qui ira directement à la cause à partir du lien disponible sur la page Facebook de l’événement «Burnathlon 2.0 | Course à relais». Les participants ont également l’option de donner un montant supplémentaire en s’inscrivant pour camper. M. Blackburn évalue qu’après 50 inscriptions, tous les sous ramassés iront directement au Centre jeunesse de la Montérégie, une cause qui lui tient à cœur. Il promet des surprises aux gens présents.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des