Une dose de réconfort envoyée aux aînés

Photo de Audrey Leduc-Brodeur
Par Audrey Leduc-Brodeur
Une dose de réconfort envoyée aux aînés
Jean-Pier Gravel accompagné de sa grand-maman Clémence, 94 ans. (Photo : Gracieuseté)

Pendant 52 semaines, autant d’artistes et d’écrivains livreront une œuvre unique destinée aux aînés et aux personnes isolées. En quelques jours, l’entrepreneur et instigateur du projet «le Moment de votre lettre», Jean-Pier Gravel, en a convaincus plus de la moitié d’y participer, investi d’une mission dans laquelle il souhaite que la lumière l’emporte sur la noirceur.

Le sentiment d’impuissance qui habite l’homme d’affaires de Léry depuis le début de la pandémie s’est transformé en un moteur de création insoupçonné. Sa grand-mère, Clémence, coule des jours paisibles au CHSLD d’Amos, où le virus n’a heureusement pas fait son entrée. Néanmoins, chaque point de presse et témoignages à ce sujet le troublent.

«Comme bien des gens, je suis sous le choc de voir ce qui se passe avec nos aînés. Sachant que ce n’est pas possible pour moi de les aider physiquement, puisque je n’ai pas de formation médicale, je me suis questionné sur ce que je pouvais faire via mon entreprise», explique-t-il.

Cette dernière, Département des moments, crée des instants de bonheur sur mesure à des clients qui en font la demande, selon l’occasion. L’entrepreneur a eu l’idée de que des personnalités publiques écrivent une lettre aux aînés. Celle-ci peut être envoyée par courriel, lue par un proche, etc.

«Parce que Dieu sait que tout le monde a besoin de moments de bonheur présentement», Jean-Pier Gravel avait la certitude qu’il lui était possible de les aider.

«Les aînés ont vécu des choses difficiles avant cet épisode, mais nous avons l’impression que cette situation est inédite. Elle apporte une perte totale de repères et de soutien des proches parce qu’il n’y a plus de visites. Le confinement est bien plus difficile que le nôtre», souligne l’Abitibien d’origine.

Pendant le long week-end de Pâques, il a contacté des artistes, certains de son cercle de connaissances, d’autres par instinct. La rapidité et la vitalité des réponses l’ont agréablement surpris.

«Ce que j’ai perçu de leur part, c’est ce sentiment qui ressemble à mon impuissance. Ils ne peuvent pas faire grand-chose, mais je leur tendais une perche», explique-t-il.

«On dit souvent aux aînés: c’est le moment de votre marche, le moment de votre bain, le moment de votre pilule. Pourquoi pas le moment de votre lettre?»

-Jean-Pier Gravel

En pensée avec ses grands-parents

Michel Rivard, Chloé Ste-Marie, Vincent Graton, Bruno Blanchet et Pénélope McQuade accompagnée de son père Winston sont quelques-uns des artistes ayant accepté de se prêter au jeu. Ils recevront un cachet symbolique pour leur contribution.

L’auteur Simon Boulerice a été le premier à partager son œuvre, à l’écrit vendredi, puis à l’audio dimanche. L’écrivain de Saint-Rémi dit s’être senti intimement interpellé par le projet.

«Le concept de la lettre me séduit, puisque j’ai passé mon adolescence à écrire des missives, à maintenir des correspondances avec des gens de partout au Québec. J’aimais l’acte d’écrire, mais aussi de partage. Et c’est ce qui subsiste avec ce concept de lettres envoyées aux personnes âgées», explique l’auteur de 38 ans.

C’est en pensant à ses grands-parents qui se trouvent dans une résidence pour aînés à Saint-Rémi, entre autres, qu’il a rédigé sa lettre. D’ailleurs, il les nomme à un moment.

«Plus que jamais, je les téléphone. Je m’ennuie d’eux et je m’en fais pour eux. J’ai cherché à leur parler, autant qu’à ceux qui n’ont pas de petits-enfants ou qui n’ont pas de contact», raconte-t-il.

Touchée droit au cœur

C’est Gravité Média qui propulse le Moment de votre lettre chaque semaine. Sa PGD, Julie Voyer, s’est dit touchée droit au cœur par l’initiative de Jean-Pier Gravel.

«C’est un honneur pour mon équipe et moi de contribuer à ce partage de bonheur hebdomadaire. Quelle belle façon de rendre hommage à nos aînés qui ont contribué grandement à bâtir notre Québec d’aujourd’hui», affirme-t-elle.

La Capitale Assurance et services financiers est également partenaire.

Pour recevoir sa lettre hebdomadaire

Les personnes intéressées à recevoir chaque semaine une nouvelle lettre doivent s’inscrire à l’adresse courriel info@departementdesmoments.com. Elles la recevront le vendredi. La narration de l’œuvre par son auteur sera également disponible sur la page Facebook de l’entreprise Département des moments chaque dimanche. Le choix de la journée a été réfléchi, précise Jean-Pier Gravel, rappelant que le dimanche était souvent synonyme de soupers en famille ou de visites à la messe avant le confinement.

Lettre de Simon Boulerice 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des