Une nouvelle fédération canadienne d’arts martiaux prend son envol à Delson

Par Hélène Gingras
Une nouvelle fédération canadienne d’arts martiaux prend son envol à Delson
Des membres qui siégeront sur divers comités de la Fédération d'arts martiaux (traditionnels) du Canada. (Photo : Le Reflet - Denis Germain)

Robin Tremblay, propriétaire de l’école Judo Rive-Sud, est à l’origine de la fondation de la Fédération d’arts martiaux (traditionnels) du Canada/Martial Arts (traditionnal) Canada. Il en a fait l’annonce, ainsi que le dévoilement du logo, le 8 août, au terme d’un an d’effort.

«C’est un grand jour pour les arts martiaux au Canada. On répond à un grand besoin parce qu’il y a trop de budget alloué à développer la haute performance», a expliqué celui qui s’est allié avec d’autres professeurs qui partagent sa vision (photo). Le nouvel organisme sans but lucratif se veut inclusif de tous les athlètes, peu importe leur discipline.

Robin Tremblay, de l’école Judo Rive-Sud à Delson.

Selon M. Robin, une quinzaine de clubs, pour un total de 1000 membres, insatisfaits de leur fédération actuelle, ont adhéré à la sienne avant même l’envol officiel. Parmi les noms associés à la nouvelle fédération, on retrouve Valérie Létourneau, originaire de Saint-Constant, qui s’est fait un nom sur la scène internationale des combats extrêmes.

Valérie Létourneau sera impliquée auprès de la Fédération canadiennes d’arts martiaux (traditionnels) du Canada.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des