Actualités

Une première microbrasserie ouvre ses portes à Delson

mardi le 25 janvier 2022
Modifié à 14 h 42 min le 25 janvier 2022
Par Guillaume Gervais

ggervais@gravitemedia.com

Distinct par sa longue barbe, Jean-Sébastien Fitzback aime sortir de l’ordinaire et présenter des produits variés. (Photo: gracieuseté)

En ouvrant Le laboratoire du brasseur, la première microbrasserie située à Delson, Jean-Sébastien Fitzback réalise son rêve d’enseigner sa passion tout en servant ses bières à ses clients.

À lire : Un brasseur artisanal partage son savoir-faire

Celui qu’on surnomme «Le brasseur» prévoyait inaugurer sa microbrasserie en décembre. Celle-ci se trouve dans le local adjacent à son entreprise actuelle dans un petit centre commercial du boul. Georges-Gagné Sud. Les restrictions sanitaires imposées par le gouvernement vers la fin de l’année lui ont toutefois barré la route et il doit maintenant attendre la réouverture des restaurants pour présenter son commerce à la population.

«J’ai voulu faire quelque chose de différent, qui reflète beaucoup ma passion, celle de montrer aux gens comment brasser de la bière», explique l’entrepreneur de 38 ans.

Le natif de Saint-Constant détient une chaîne YouTube depuis quatre ans où il produit des capsules vidéo sur le thème des microbrasseries, notamment des tutoriels pour permettre à ses abonnés de préparer leur propre mélange.

Selon lui, les bières de microbrasserie tiennent à être davantage connues. Les buveurs de bière sont habitués aux marques des grands marchands industriels, mais ne réalisent pas qu’ils peuvent trouver une bière à leur goût chez leur brasseur local, fait-il valoir.

«En descellant les goûts recherchés de la personne, il est facile de lui trouver une bière, soutient le brasseur. L’important, c’est de prendre le temps de parler avec les clients pour connaître leurs intérêts et ce qu’ils aiment lorsqu’ils boivent de la bière.»

Même si le bar qui détient 14 pompes à bières différentes est actuellement fermé, les consommateurs pourront se procurer des cannettes pour emporter à partir des prochaines semaines. Il brasse ses produits dans son local à côté.

La microbrasserie offrira une variété de bières à déguster avec ses 14 pompes. (Photo: gracieuseté)

Faire voyager

Celui que l’on surnomme «Fitz» se considère comme quelqu’un qui a toujours aimé innover. Il prend le temps de faire connaître de nouvelles choses à son entourage et apprécie partager ses connaissances.

«Je veux faire ‘’voyager mes clients’’ avec les saveurs des bières que je conçois, lance-t-il. J’essaie de les transporter aux endroits de la provenance des ingrédients, comme s’il la dégustait là-bas.»

Il confie qu’il a développé son intérêt pour la bière lorsqu’il a vécu sa première brosse! Il buvait alors de la bière québécoise de marque Unibroue. C’est par la suite qu’il s’est mis à la recherche de différentes saveurs pour éventuellement brasser sa propre bière.

«Tu peux avoir quatre ou cinq ingrédients et réussir à produire 25 sortes de bières différentes, estime-t-il. Tout ça fait en sorte qu'il est possible de créer un bon produit qui est accessible à tous.»

Lorsqu’il a testé sa première bière il y quatre ans, son goût l’a convaincu de continuer à en produire et de découvrir de nouveaux ingrédients à travers le monde.

«Nous avons la même matière première que tous les brasseurs industriels, mais nous sommes aussi en mesure de nous procurer des houblons qui viennent de la République Tchèque, de la France et de l’Angleterre, ajoute-t-il. Je collecte également des grains qui vient de l’Allemagne, de la Belgique et des États-Unis pour amener des saveurs variées à mes bières.»

(Photo: gracieuseté)

Il réitère qu’il peut trouver des bières pour tous les goûts.

«Si un consommateur est plus traditionnel et ne boit que de la bière Labatt 50, je vais lui offrir une Labo 77 qui est une bière blonde, un peu plus houblonnée, indique-t-il. Si quelqu’un est habitué à prendre des cocktails pour les saveurs tropicales, je vais suggérer une New England IPA qui est composée de beaucoup d’houblon et qui va ressortir les goûts des oranges et des mangues.»

Jean-Sébastien Fitzback compte présentement sur quatre employés qui gèrent ses deux commerces.

Café

Son nouveau commerce n’offrira pas seulement de la bière, mais également du café. Le matin, le bar deviendra un endroit où les consommateurs pourront commander sur place du café fait à la main 100 % arabica ou pour emporter. Le café offrira également plusieurs mélanges maison.