Les urgences de l’hôpital Anna-Laberge débordent encore

Les urgences de l’hôpital Anna-Laberge débordent encore

Une salle de classe au sous-sol de l’hôpital a été réaménagée pour accueillir des patients.

Crédit photo : Gracieuseté CISSSMO

Les urgences de l’hôpital Anna-Laberge à Châteauguay ne dérougissent pas. Une unité de débordement a été aménagée au sous-sol de l’établissement pour accueillir des patients.

Selon Jade St-Jean, du Centre de santé et de services sociaux de la Montérégie-Ouest, l’unité a été installée dans un local de classes généralement utilisé pour des cours de soins infirmiers du Collège de Valleyfield.

«Ça permet un environnement plus calme que le corridor de l’hôpital, explique-t-elle. Ça aide aussi à éviter la propagation des infections.» Elle assure qu’une équipe médicale est dédiée à ces patients.

Depuis le temps des Fêtes, les urgences de l’hôpital de Châteauguay débordent. En ce 14 février, le taux d’occupation des civières est de 261 % soit 60 civières occupées sur 23 fonctionnelles.

«Ce sont surtout des cas de complications de la grippe chez nos clientèles vulnérables», indique Mme St-Jean.

Une première unité de débordement avait été aménagée dans une salle de médecine de jour il y a quelques semaines. Cette dernière a été fermée lors d’un répit dans les urgences. L’administration a plutôt opté pour la salle de classe pour cette deuxième vague de débordement. La porte-parole de l’hôpital précise qu’il s’agit d’une mesure exceptionnelle.

«L’objectif est d’avoir un milieu sécuritaire temporaire pour accueillir les usagers, en attendant qu’un lit se libère sur l’étage», indique-t-elle.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar