Actualités
Société
post-format-video

VIDÉO - Les professeurs de cégeps en grève pour signifier leur ras-le-bol

mardi le 11 mai 2021
Modifié à 17 h 04 min le 11 mai 2021
Par Mario Pitre
Sans contrat de travail depuis plus d'un an, les enseignants du Collège de Valleyfield ont entrepris une grève de deux jours le mardi 11 mai, un ultime moyen pour se faire entendre par le gouvernement Legault. [embed]https://www.dailymotion.com/video/x817yy1[/embed] Les profs affiliés à la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) manifestent ainsi jusqu'à jeudi midi devant l'établissement de la rue Champlain pour forcer le gouvernement à répondre à leurs revendications. Une action est aussi prévue devant le bureau de la député Danielle McCann à Saint-Constant le mercredi 12 mai. La présidente du Syndicat des enseignantes et des enseignants du Collège de Valleyfield, Chantal Malouin, a rappelé les multiples étapes franchies depuis 18 mois dans les négociations et qui n'ont abouti à rien encore, en raison de l'intransigeance du gouvernement Legault, "qui n’a aucune écoute et qui ne fait qu’en demander toujours plus aux travailleurs déjà à bout de souffle." La présidente a fait état du fait que les enseignants de cégep ont réduit leurs demandes de moitié dans un esprit d’en arriver à une entente, alors que le gouvernement a présenté trois fois la même offre, à quelques détails près. Les revendications des syndiqués touchent notamment les salaires accordés aux enseignants en formation continue, payés 50% de mois qu'au régulier, la surcharge de travail, particulièrement dans les secteurs de formation technique, où les disciplines sont en demande plus que jamais. « Il est urgent d’améliorer les salaires et les conditions de travail dans les services publics, car il y a des graves problèmes de surcharge, d’attractivité et de rétention de la main d’oeuvre », fait valoir Chantal Malouin. Par ailleurs, les employés du syndicat des professionnels du Collège de Valleyfield, incluant ceux du campus de Saint-Constant, seront aussi en grève le jeudi 13 mai, confirme l'établissement. Ceux-ci occupent les postes de bibliothécaire, travailleur social et conseiller pédagogique, notamment. Cégep Édouard-Montpetit  Le Syndicat des professeurs du Cégep Édouard-Montpetit (SPPCEM) a aussi entamé une grève qui s'étendra jusqu’au jeudi 13 mai à midi. «Au cœur des revendications, il y a l’amélioration des conditions de travail et de la rémunération des bas salariés, soutient Yves Sabourin, président du SPPCEM. Au cégep, les professeurs de la formation continue donnent le même cours qu’un enseignant au régulier pour 50% du salaire. Pour renverser la vapeur, le gouvernement doit bonifier la rémunération des chargés de cours à la formation continue.» Avec ces manifestations, les syndicats demandent un déblocage dans les négociations et allèguent un manque d’ouverture de la part du gouvernement. «On ne fait pas la grève de gaîté de cœur, mais parce qu’on sent que le gouvernement nous pousse à bout, affirme quant à elle France Demers, secrétaire-trésorière du SPPCEM. Nous constatons au quotidien une série de problèmes qui touchent les conditions d’enseignement et d’apprentissage, et nous souhaitons y apporter des solutions pérennes.» Le syndicat des employés de soutien se joindra au SPPCEM jeudi pour une journée de grève. Les regroupements marcheront du Cégep Édouard-Montpetit vers le bureau de Lionel Carmant, député provincial de Taillon et ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux. (Avec Michel Hersir)

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous