William Cyr prêt à défendre le logo de l’Armada

Par Katherine Harvey-Pinard
William Cyr prêt à défendre le logo de l’Armada
William Cyr aimerait recevoir une invitation pour un camp professionnel au terme de sa dernière saison junior. (Photo : Gracieuseté Sébastien Gervais)

Une saison de rêve, c’est ce qu’a vécu William Cyr l’année dernière, alors qu’il a soulevé la Coupe du Président et le trophée le plus convoité du hockey junior, la Coupe Memorial, avec les Huskies de Rouyn-Noranda. Après un court été, le Constantin a récemment amorcé sa dernière saison junior dans l’uniforme de l’Armada de Blainville-Boisbriand.

William Cyr aura joué trois saisons avec les Huskies. C’est au terme de la conquête de la Coupe Memorial qu’il a appris qu’il était échangé à l’Armada, l’équipe la plus près de son patelin.

«Ç’a été tough quand même, admet-il. Quand je l’ai appris, j’étais dans la chambre à Rouyn, je regardais autour et je ne réalisais pas encore que j’allais partir.»

William Cyr accompagné du capitaine et des assistants des Huskies pour la levée des bannières de champions, le 19 septembre

Il ne l’a pleinement réalisé que le 19 septembre, alors que l’Armada rendait visite aux Huskies dans le cadre du premier affrontement de la saison dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Lors de la cérémonie d’avant-match, une vidéo récapitulative de la dernière saison était présentée sur l’écran géant.

«C’était incroyable, se souvient le défenseur. J’avais les larmes aux yeux. Les émotions ont remonté. Je me retenais pour ne pas pleurer.»

Puis, l’organisation rouyn-norandienne l’a invité à se joindre aux capitaine et assistants des Huskies pour la levée des bannières de champions dans les hauteurs de l’aréna IAmGold. Un moment que le défenseur n’oubliera pas de sitôt.

«C’était vraiment sharp de la part de l’organisation, mentionne-t-il. Je suis le premier à être reconnaissant de ça.»

Près de la famille
William Cyr est encore en contact quotidien avec ses anciens coéquipiers. «On a gagné ensemble. Donc, ça va toujours rester des frères», relève-t-il.

Il est toutefois prêt à défendre le logo de l’Armada. Et pour la première fois en trois ans, il n’habitera qu’à une quarantaine de minutes de la maison familiale, où il se rend au moins une fois par semaine. Il loge d’ailleurs chez un cousin de sa mère pour la saison.

«Je vois souvent mes parents, ils vont venir presque à tous les matchs, affirme-t-il. Mon frère et sa blonde, ma sœur et son chum, ils sont contents. Ils ont hâte de me voir jouer.»

Profiter et montrer l’exemple
Il va sans dire que William Cyr occupe un rôle de leader au sein de l’Armada, une équipe qui a connu une saison 2018-2019 plutôt difficile. Mais le jeune homme voit déjà beaucoup de positif, alors que sa formation présente jusqu’à maintenant une fiche de deux victoires et deux défaites, dont une en fusillade.

«Je pense qu’on va bien faire, lance-t-il. On a vu que les journalistes nous placent dans le bas du classement, mais je pense qu’on va être capables de surprendre un peu. On va forcer pour avoir l’avantage de la glace, c’est ça notre objectif. Il est réalisable.»

«On a la même mentalité que les Huskies; on veut travailler fort, on met l’accent sur ça», ajoute-t-il.

Et le défenseur ne se le cache pas; il aimerait recevoir une invitation pour un camp professionnel au terme de sa dernière saison junior.

«Ç’a toujours été mon objectif depuis que j’ai commencé le junior», dit-il.

Pour le reste, il souhaite «profiter et montrer l’exemple aux plus jeunes».

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des