Une longue convalescence attend le conducteur happé

Une longue convalescence attend le conducteur happé

Collision à l'angle de la route 132 et de la rue Principale

Crédit photo : Le Reflet - Audrey Leduc-Brodeur

À lire aussi Collision à l’angle de la route 132 et de la rue Principale

Le conducteur de la Toyota Yaris impliqué dans une collision avec une voiture BMW et un autobus scolaire à Delson, le 24 janvier, a eu son congé de l’hôpital une semaine plus tard.

Le résident de Sainte-Catherine, qui préfère garder l’anonymat, a subi une commotion cérébrale et une perforation de la rate, en plus d’éprouver des douleurs aiguës aux côtes. La victime n’a plus de souvenirs de l’accident, survenu à l’angle de la route 132 et de la rue Principale.

«Je vis un très gros traumatisme depuis l’accident, a confié au Reflet l’homme de 33 ans. J’essaie de me déplacer en voiture depuis ma sortie de l’hôpital, mais ça me fait trop mal physiquement.»

Pas de constat d’infraction

Selon la Régie intermunicipale de police Roussillon, la collision est survenue après qu’un des deux véhicules ait brûlé un feu rouge. Selon plusieurs témoins, c’est la BMW qui était dans le tort.

Aucun constat d’infraction n’a été remis à l’automobiliste en faute, indique l’agent Raphaël Emond-Fiset.

«Si aucun policier n’était sur place pour témoigner de l’accident et qu’il n’y a aucune plainte au dossier, il n’est généralement pas possible de pouvoir remettre un constat d’infraction», explique-t-il.

Questionné à savoir s’il allait porter plainte, le conducteur blessé a affirmé qu’il ne le fera pas, préférant se concentrer sur sa guérison.