Culture

Une artiste de La Prairie expose ses coups de foudre

vendredi le 16 juillet 2021
Modifié à 14 h 44 min le 16 juillet 2021
Par Guillaume Gervais

Photo Gracieuseté

Après plus d’un an sans avoir la possibilité de présenter ses toiles au grand public en raison de la pandémie, l’artiste peintre Mélissa Boucher est heureuse de pouvoir renouer avec l’exposition de ses œuvres. Ses 34 tableaux seront mis en valeur à Saint-Bruno-de-Montarville jusqu’au 18 août.

Pendant le confinement, la Laprairienne a planché sur la création de plusieurs tableaux. Elle a produit des séries de peintures représentant les coups de foudre sous toutes ses formes.

«C’est un sujet qui vient chercher les gens. Parfois, un coup de foudre n’est pas nécessairement envers une personne, mais envers un lieu, une expérience ou bien un objet», explique l’artiste de 41 ans.

Mme Boucher a un diplôme en art obtenu en 1999, mais elle peint plus sérieusement depuis 2014. Elle fait essentiellement de l’acrylique sur toile et confie que la peinture et le dessin font partie de sa vie depuis son enfance.

Une de ses toiles préférées, intitulée Jeu d’enfant, illustre une patinoire derrière une balançoire accrochée à un arbre.

«J’ai rencontré plusieurs athlètes dans ma vie et pour eux le sport c’est un jeu. Ils retournent en enfance. C’est ma symbolique du tableau», raconte celle qui était autrefois entraîneuse de patinage artistique.

De plus, l’artiste, qui dit aimer les relations humaines, s’est inspiré de son passage dans un CHSLD, où elle a prêté main-forte pendant la pandémie.

«J’ai créé certaines toiles en l’honneur des personnes que j’ai pu rencontrer en CHSLD. Parfois, les artistes sont seuls dans leur processus de création, mais ça m’a aidée pour sortir et rencontrer des gens» soutient l’artiste qui donnera 25% de ses ventes à la fondation Opération Enfant-Soleil. C’est une entente qu’elle a avec Re/Max puisqu’ils sont partenaires de Enfant-Soleil depuis des années.

C’est lorsqu’elle pratique son art qu’elle se sent le plus dans son élément, confie-t-elle.

«Pour moi, c’est un moyen de m’exprimer. C’est un passe-temps qui me porte beaucoup à réfléchir. Je m’assis devant la toile blanche, puis il y a une réflexion qui s’amène tout au long du moment de création», ajoute-t-elle

Le contact avec le public

Mme Boucher aime la connexion qu’elle établit avec les visiteurs de son exposition.

«C’est intéressant, car les gens peuvent voir autre chose. Ça me porte à regarder ma peinture autrement», ajoute celle qui aime échanger avec eux pour découvrir leurs perceptions.

«La signification est encore plus importante lorsque le public s’intéresse à mon travail. Je suis vraiment contente».

-Mélissa Boucher, artiste peintre

Son exposition solo est accessible du lundi au vendredi, de 9h à 16h, au 1592, rue de Montarville. L’entrée est gratuite

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous