Un ancien de la Milice en Floride pour parfaire son football

Un ancien de la Milice en Floride pour parfaire son football

Ludovick Choquette fait désormais partie des Knights de l’école Clearwater en Floride.

Crédit photo : Gracieuseté

Déterminé à jouer pour une équipe professionnelle de football, Ludovick Choquette a décidé de poursuivre ses études secondaires dans une école en Floride où il pourra pratiquer le sport qu’il aime 12 mois par année. 

L’ancien joueur de la Milice de la Magdeleine débutera la prochaine saison au sein des Knights de l’école Clearwater. Les dirigeants de l’établissement scolaire, situé à l’ouest de Tampa, ont vu ses prouesses lors de sa participation à la Coupe Canada en Nouvelle-Écosse, en juillet 2017.

«Ils m’ont appelé pour me demander si j’étais intéressé à visiter leurs installations. Au départ, je n’y croyais pas! Je pensais qu’il s’agissait d’une arnaque.  Mais je leur ai parlé à plusieurs reprises et j’ai compris qu’ils étaient sérieux», raconte-t-il.

Pour se faire une idée, l’adolescent de 16 ans a passé trois jours en Floride auprès des entraîneurs ainsi que des joueurs.

«J’ai vu tout de suite que leur programme est plus spécialisé que la moyenne et c’est ce dont j’ai besoin pour aller plus loin», dit-il.

«Aussi, il fait soleil tout le temps, alors je vais pouvoir jouer n’importe quand! Je vais pouvoir m’améliorer plus rapidement», ajoute le porteur de ballon.

Circuit universitaire

Même s’il est admissible à l’université dans un an, Ludovick Choquette préfère étaler la fin de ses études secondaires aux États-Unis sur une période de deux ans.

«Les matières sont différentes et je veux mieux me préparer pour réussir mes examens d’admission à l’université», explique-t-il.

Être membre d’une équipe de football scolaire aux États-Unis constitue une porte d’entrée exceptionnelle pour un joueur qui veut se tailler une place au sein d’une équipe universitaire américaine. Les recruteurs de la Ligue nationale de football (NFL) se tournent presque tous vers des joueurs du circuit universitaire américain lors du repêchage.

«Je veux côtoyer les meilleurs joueurs et me faire remarquer par une équipe professionnelle plus tard», mentionne-t-il.

D’après le porteur de ballon, sa vision du jeu et son explosivité lui permettent de se distinguer des autres joueurs à sa position.

«Je trouve toujours le trou où je peux me faufiler avec le ballon», explique-t-il.

Les entraîneurs des Knights lui ont indiqué qu’ils voulaient augmenter sa masse musculaire et améliorer ses changements de direction.

Le football comme porte de salut

Ludovick Choquette a été initié au football par son père à l’âge de 8 ans, à la suite du décès de sa mère.

«Le football m’a aidé dans une période de ma vie très difficile et très sombre, relate-t-il. J’avais arrêté et je suis allé vivre chez ma grand-mère à 11 ans. Elle m’a encouragé à recommencer à jouer et je suis vraiment reconnaissant envers elle pour tout ce qu’elle a fait pour moi.»

Le résident de Delson exprime également sa gratitude envers l’équipe de la Milice à La Prairie qui l’a entourée au cours des dernières années.

«Avec eux, j’ai appris qu’il fallait toujours y croire et que l’important était de donner le meilleur de soi-même sur le terrain, malgré la défaite», conclut-il.

«Ç’a toujours été un rêve de jouer pour une équipe professionnelle de football. Mais depuis que je sais que je vais jouer en Floride, c’est devenu un but.» -Ludovick Choquette

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar