Aucune récupération d’effets scolaires permise dans les écoles de la région

Par Vicky Girard
Aucune récupération d’effets scolaires permise dans les écoles de la région
(Photo : Depositphotos)

Le gouvernement du Québec a émis de nouvelles directives dans les deux derniers jours. Ainsi, la récupération d’effets scolaires sera impossible durant la fermeture des écoles. LA Commission scolaire des Grandes-Seigneuries et le Collège Charles-Lemoyne à Sainte-Catherine en avisent les parents d’élèves.

À LIRE AUSSI: COVID-19 : le premier ministre demande la fermeture de lieux publics non essentiels

«Cette mise à jour concerne plus particulièrement les écoles qui avaient annoncé des plages horaires pour ce lundi. Nous sommes désolés des inconvénients possibles, tant pour nos élèves que pour notre personnel», dit la CSDGS.

Le Collège Charles-Lemoyne laisse savoir pour sa part que que les enseignants communiqueront leur plan de travail à leurs élèves prochainement. Il indique également qu’aucun déplacement à l’extérieur du Canada n’est autorisé pour les élèves et les parents.

Les voyages scolaires ont été annulés dans tous les établissements scolaires de la région, depuis que le gouvernement a indiqué que les écoles seraient fermées pour au moins deux semaines.  

Du côté du Collège Jean de la Mennais à La Prairie, il a été possible pour les élèves d’accéder à leur casier à des moments précis, le 14 mars.

 

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] Le Collège Charles-Lemoyne à Sainte-Catherine a pour sa part créé un site Web sur lequel des outils sont offerts pour aider les enfants à «se garder stimulés intellectuellement durant les semaines de fermeture et de pouvoir être le mieux préparés possible au retour à l’école, ceci dans un contexte où les élèves n’ont pas pu venir chercher leurs effets scolaires». […]