BaladoDécouverte: nouveau circuit interactif gratuit dans le Vieux-La Prairie

Par Joëlle Bergeron
BaladoDécouverte: nouveau circuit interactif gratuit dans le Vieux-La Prairie

En plus d’être un joyau patrimonial, le site du Vieux-La Prairie est désormais «intelligent».

Jeudi, un nouveau circuit d’interprétation guidé par GPS a été inauguré par le comité ayant orchestré les célébrations entourant le 40e anniversaire du site patrimonial déclaré.

Puisque La Prairie a été le théâtre de plusieurs événements marquants du Québec, le comité, en collaboration avec la Ville, souhaitait offrir ce legs pour clore les festivités.

Compatible avec les appareils Androïd ou Apple, l’application mobile gratuite BaladoDécouverte permet aux visiteurs de s’informer sur les faits et anecdotes historiques du lieu tandis qu’ils se déplacent avec leur téléphone intelligent ou leur tablette. Outre le patrimoine bâti, l’outil aborde les lieux de sépulture, les inondations, le grand feu de 1846, la situation géographique avantageuse de la Ville, la présence amérindienne, etc.

«Nous avions déjà un circuit avec 12 panneaux, indique la régisseur culturelle de la Ville, Nathalie Croteau. Nous en avons installé un 13e dans le parc du Rempart (200, rue Saint-Ignace), entre autres pour attirer ceux qui utilisent la piste cyclable. La technologie nous permet maintenant de tout relier ça ensemble et de rendre le site plus accessible.»

Selon Mme Croteau, l’application pourrait susciter un engouement autour du globe, puisqu’il est possible de visionner le trajet dans le confort de son foyer, qu’on soit en Europe ou à La Prairie.

À pied, la durée moyenne du circuit est d’environ 60 minutes. L’utilisation d’écouteurs est recommandée.

 

 

Bon à savoir

La recherche pour les images et le texte a été effectuée par Gaétan Bourdages, de la Société d’histoire de La Prairie-de-la-Magdeleine. Les archéologues du Musée d’archéologie de Roussillon, Frédéric Hottin et Julien Bouchard, ont également mis la main à la pâte. Citoyen de La Prairie, Michel Keable, qu’on a entendu durant 37 ans au micro de diverses antennes culturelles à Radio-Canada, assure la narration.

Le projet a vu le jour grâce à une subvention de 6 000$ du ministère de la Culture et des Communications et à une aide financière équivalente de la Ville.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des